France Septembre 2022 : Peugeot 208 jusqu’à 7,2% de part de marché, Renault Megane E-Tech dans le Top 10

[ad_1]

La Renault Megane E-Tech est déjà dans le Top 10 français. Photo largus.fr

Mise à jour du 28/10 : Maintenant avec le Top 300 tous modèles confondus.

Le marché français des voitures neuves confirme qu’il a peut-être atteint son point le plus bas avec une deuxième hausse consécutive sur un an en septembre, à +5,5%, à 141 142 immatriculations. Ce résultat est toutefois en baisse de -18,6% par rapport à la dernière année avant crise de 2019 (173 443). Le cumul annuel reste largement négatif à -11,8% à seulement 1 112 072 unités mais en retrait de 530 000 ventes et de -32,2% par rapport à 2019 (1 641 367), signe que le marché est loin d’avoir récupéré. Ce sont les BEV qui sont à l’honneur ce mois-ci, éclipsant les ventes de diesel pour la première fois dans l’histoire française. Ainsi, les émissions moyennes de CO2 pour le mois atteignent un niveau historiquement bas de 98,3 g/km, passant sous la barre des 100 pour la première fois, alors que le record précédent était de 101,5 en décembre 2021.

Dans le détail, les ventes d’essence sont en hausse de 2,4% à 52 179 et de 37% vs 38,1% en septembre 2021. Depuis le début de l’année, l’essence chute de -19,9% sur les 9 premiers mois de l’année à 418 514 et 37,6% de part de marché vs 41,4% sur la même période il y a un an. Le diesel chute de 13,7 % à 20 317 unités et 14,4 % de part de marché contre 17,6 % il y a un an, et chute de 34,1 % depuis le début de l’année à 182 312 unités et 16,4 % de part de marché contre 21,9 % l’année dernière. Les ventes d’hybrides gagnent 17,2% sur un an à 29 539 et 20,9% de part contre 18,8% en septembre 2021. Elles sont en hausse de 9,6% depuis le début de l’année à 237 962 et 21,4% de part vs 17,2% sur la même période en 2021. Les PHEV sont en baisse de 1,5 %, à 11 618 véhicules et 8,2 % de part de marché contre 8,8 % l’année précédente, et en baisse de 13 % depuis le début de l’année, à 88 554 véhicules et 8 % de part de marché contre 8,1 %. Enfin, les BEV s’envolent de 32,3 % en septembre par rapport à l’année précédente, avec 22 483 véhicules et une part de marché de 15,9 % contre 12,7 % il y a un an, et de 31,8 % en cumul annuel, avec 140 965 véhicules et une part de marché de 12,7 % contre seulement 8,5 % au cours des neuf premiers mois de 2021.

A 7,2%, la Peugeot 208 atteint sa plus forte part de marché depuis janvier.

Dans le classement des marques, Peugeot (+13,4%) dépasse légèrement le marché pour détenir une part de 16,7%, juste au-dessus des 16,5% qu’elle détient depuis le début de l’année. Renault (-8,6%) est en difficulté, mais à 15,8%, elle égale son niveau de l’année dernière. Les fins de trimestre sont traditionnellement des mois forts pour Renault, mais ce n’est pas le cas cette fois-ci. Citroën (-10,1%) s’en sort encore plus mal mais parvient à sauver sa troisième place, à seulement 300 unités de Dacia (+2,6%). Toyota (+60,6 %) enregistre la plus forte progression du Top 10 et dépasse Volkswagen (+7 %) pour se hisser à la cinquième place du classement annuel. Mercedes (+55%) et Ford (+35,5%) impressionnent également dans le reste du Top 10. Kia (+1,5%) n’arrive pas à rattraper le marché mais gagne deux places par rapport au mois d’août pour se retrouver en 9ème position, tandis qu’Audi (-8,3%) est en difficulté en 10ème position. Skoda (+63,1 %) et Mini (+40,3 %) sont les plus performantes des rangs 11 à 20, tandis que plus bas et dans l’ordre des ventes, Cupra (+251,4 %) dépasse Seat (-55,1 %) pour la première fois dans l’histoire de la France par presque 2:1, MG (+353,3 %), Alfa Romeo (+149 %), Lynk & ; Co (+393,6 %) et Jaguar (+140,9 %) décollent.

En ce qui concerne les modèles, la Peugeot 208 (+47,2%) navigue au loin avec un superbe gain d’une année sur l’autre, ce qui lui permet d’atteindre une part de 7,2%, son plus haut niveau depuis janvier dernier (7,4%). Il est frappant de constater que le reste du Top 6 est entièrement négatif, allant à l’encontre du marché. La Renault Clio (-10,2%) retrouve la deuxième place qu’elle occupe depuis le début de l’année après un été épouvantable (8e en juillet et 5e en août). Elle distance la Dacia Sandero (-12,1%) et la Peugeot 2008 (-7,1%) qui campent toutes deux sur leur classement d’août. La Citroën C3 (-17,2%) perd trois places par rapport au mois d’août pour se retrouver au 5e rang, tandis que la Renault Captur (-39,5%) progresse de cinq places pour se retrouver au 6e rang, mais enregistre la pire évolution d’une année sur l’autre dans le Top 35 ( !), même si elle se classait également au 6e rang il y a un an, en septembre 2021. La Toyota Yaris (+49,5%) continue de bénéficier de l’effet de la nouvelle génération au 7ème rang et la Peugeot 308 III reste au 8ème rang. L’événement du mois est l’arrivée dans le Top 10 de la Renault Megane E-Tech, qui gagne quatre rangs par rapport au mois dernier et se retrouve en 9ème position. Le Dacia Duster (+2,5%) ferme le Top 10 mais n’est pas à la hauteur. En dessous, on remarque que le Citroën C5 Aircross (+66,5%) et la Renault Twingo (+46,1%) font des vagues.

Mois précédent : France Août 2022 : Marché en hausse de 3,8%, Toyota bat un record de part de marché, Citroën C3 devance Peugeot 208 pour la première place.

Il y a un an : France Septembre 2021 : Le marché plonge de -20,5 %, Renault Arkana entre dans le Top 10, Dacia Spring remonte à la 15e place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *