Combien coûte une plaque d’immatriculation en France ?

Le prix d’une plaque d’immatriculation en France dépend avant tout du matériau choisi et du type de plaques (anciennes plaques dites F.N.I ou nouvelles plaques dites S.I.V).

  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en aluminium est de 10€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en plastique est de 12€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en aluminium est de 15€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en plastique est de 20€ TTC

Le prix d’une plaque d’immatriculation en aluminium

Les plaques d’immatriculation en aluminium sont les plus économiques. Leur prix varie principalement selon le type de plaque choisie. En effet, les anciennes plaques d’immatriculation (F.N.I, antérieures à 2009) sont moins chères et coûtent en moyenne 10€ TTC l’unité. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent quant à elles, en moyenne, 15€ TTC.

Le prix d’une plaque d’immatriculation en plastique

Les plaques d’immatriculation en plastique sont beaucoup plus esthétiques que les plaques en métal. Comme pour les plaques en alu, leur prix dépendra du type choisi : ancienne ou nouvelle plaque. En effet, les anciennes plaques F.N.I en plastiques vous coûteront en moyenne 12€ TTC. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent, quant à elles et en moyenne, 20€ TTC.

Acheter ses plaques d’immatriculation en ligne ou en magasin ?

Les exemples de prix ci-dessus sont bien entendu susceptibles de varier selon le lieu de votre achat. En effet, les prix pratiqués sur internet seront généralement plus abordables qu’en magasin physique. N’hésitez pas à faire le tour des différents sites internet qui en proposent afin de trouver le prix le plus abordable.

N’oubliez pas non plus que la pose d’une plaque d’immatriculation a un coût (environs 5 à 10€). Mais rien ne vous empêche de monter vos plaques tout seul, notamment si vous êtes bricoleur.

Enfin, notez qu’à partir du 31 décembre 2020, les anciennes plaques d’immatriculation ne seront plus homologuées et ils vous sera nécessaire de les remplacer par des nouvelles plaques minéralogiques type S.I.V.

Comment bien choisir sa Dashcam en 2017 ?

Une dashcam est aujourd’hui presque indispensable pour chaque automobiliste. Elle permet notamment d’améliorer la sécurité, de réaliser des économies sur les contrats d’assurance ou peut-être faire valoir les enregistrements en cas de litige. La dashcam est ainsi très populaire et les modèles se multiplient sur le marché. Comment choisir celle qui correspond le mieux à son besoin ?

Se familiariser avec les critères de sélection

Comme pour une caméra sportive, la dashcam présente différents aspects qui la rendent plus performante que d’autres. Parmi ces critères de choix, il y a notamment l’existence des appareils à unique ou double objectif. Pour les dashcam avec un seul objectif, les scènes à l’arrière sont un peu difficiles à acquérir. Par contre, avec un objectif placé à l’avant comme à l’arrière du véhicule, il sera possible à l’automobiliste de surveiller tout ce qui se passe autour de son auto, à l’extérieur comme à l’intérieur. Les images seront en effet retransmises sur un même écran principal.

Ensuite, il y a aussi la qualité de l’image qui est un point incontournable dans le choix d’une dashcam. Un modèle proposant une qualité d’image avec résolution Full HD est bien plus satisfaisant. Ces modèles proposent une clarté exceptionnelle qui permettra de retrouver même les petits détails contenus dans une vidéo. Toutefois, les images en simple HD ne sont pas non plus si mal. Les images sont claires mais pas autant que les Full HD. Ces dashcam conviennent donc aux automobilistes avec des budgets limités. Sinon, il est à noter que l’utilisation d’un stabilisateur intégré ou appuyant l’enregistreur vidéo est un atout considérable pour obtenir des images claires et nettes pendant le déplacement du véhicule.

Les meilleures dashcam du marché en 2017

Selon les professionnels du high-tech qui ont testé les différents modèles de dashcam sur le marché, on peut retrouver ces différents critères sur le top 10 des meilleures dashcam proposés en vente actuellement. Par classement général, le titre de la meilleur dashcam en 2017 est tenu par le Dashcam Toguard qui propose une connectivité Wifi, une qualité d’image en Full HD de 1080p et un objectif à grand angle à 170 degrés. Après ce modèle, il y a la Rexing V1P qui est à la fois discrète, abordable, une image en Full HD et également un grand angle. La troisième place est attribuée à la Toguard F2.0 qui affiche un écran LCD 2,7 pouces, une qualité d’image en Full HD de 1080p H.254, un capteur-G, LDWS, FCWS et un moniteur de stationnement.

Pour plus de praticité, les produits Go Pro peuvent également être utilisés comme dashcam. Toutefois, il faudra se munir de quelques éléments comme un élément de fixation de la caméra, un dispositif d’alimentation de la caméra en plein fonctionnement et un adaptateur USB 12 volts ou même d’un chargeur.

Comment mettre une carte grise au nom de deux personnes ?

Il est parfois utilise d’inscrire deux noms sur votre certification d’immatriculation

Tout véhicule doit être immatriculé. Aujourd’hui, il est possible de mettre une seule carte grise sous deux noms différents. Malgré les quelques démarches spécifiques à réaliser, cette option s’avère très intéressante pour ceux qui partagent un véhicule commun. Comment faire cela ? Quelles sont ces diverses démarches à suivre ?

Les différentes possibilités permettant la mise en place de deux noms sur une carte grise

On peut faire évoluer un certificat d’immatriculation en y indiquant les coordonnées d’un autre titulaire. La plupart du temps, cette démarche constitue un changement de propriétaire, ce qui exige le paiement de taxes complémentaires. En cas de mariage par exemple, un délai d’un mois est fourni après le mariage, si vous souhaitez ajouter le nom de votre femme ou votre mari sur votre carte grise.

En cas d’achat en leasing, la modification de la carte grise est soumise à des formalités particulières dont le précédent propriétaire sera en charge. Ce dernier devra vous communiquer les documents nécessaires à cet effet. Dans certains cas, il est possible d’effectuer cette opération en ligne ou par courrier.

Les étapes à suivre afin de réaliser une carte grise à deux noms

Vous souhaitez donc indiquer sur votre carte grise le nom d’un de vos proches ? Voici donc les différentes procédures qu’il faut soigneusement respecter en vue de réussir cette opération.

Il faut soumettre sa demande au service des cartes grises d’une préfecture ou une sous-préfecture. Il existe d’ailleurs plusieurs plateformes en ligne, qui se spécialisent dans le traitement de ces cartes grises. Les formalités à remplir pour l’ajout d’un autre nom sur le certificat d’immatriculation s’apparentent à celles d’une cession de véhicule, sauf bien sûr si vous changez de situation matrimoniale.

Pour l’ajout d’un simple concubin, il n’y aura aucune exonération de taxe. De plus, quelques documents seront à fournir. D’abord, un certificat  d’immatriculation barré avec la mention « vendu le » ou « cédé le », sans oublier la signature du propriétaire de la carte grise sont nécessaires. Ensuite, il faudra également se munir des pièces d’identité des deux noms, avec le justificatif de domicile du titulaire principal. Une attestation du contrôle technique pour les véhicules de plus de 4 ans est également indispensable.

Enfin, il faudra compléter les formulaires de demande d’immatriculation ainsi que de certificat de cession.

Comment reconnaître un pit bike de qualité ?

Utilisé depuis les années 1980 par les teams de riders pour se déplacer dans les paddocks, le pit bike est à l’origine une moto de stand présente sur les compétitions de cross. En formule 1 également il est fréquent de voir les teams utiliser ces machines pour se déplacer d’un stand à l’autre. Au fil du temps, les constructeurs ont développé plusieurs gammes pour ces modèles qui sont de plus en plus utilisés pour s’initier au pilotage deux roues.

Depuis, nombreux sont les néophytes et les jeunes conducteurs à se tourner vers ces modèles sortis des circuits et des compétitions. De nombreux sites web proposent ces motos à l’achat, comme WKX racing qui dispose d’une gamme variée. Avec un budget moyen de 800 € pour une machine d’entrée de gamme et pouvant monter jusqu’à 3000 € pour des versions plus performantes, difficile de choisir le modèle adapté.

Les marques de renom

Différentes gammes

En consultant plusieurs forums spécialisés sur le sujet, le constat est unanime. En France, trois marques se disputent le marché du pit bike : YCF, Bastos Bike et Apollo. Vous noterez au passage que les trois références sont disponibles sur le site de WKX racing, preuve de la notoriété de ces marques. La marque au Y figure parmi la plus populaire sur le marché, elle propose des machines de qualité, mais la performance à un coût, et les modèles proposés par YCF affichent un prix en général 30 % supérieur à la moyenne du marché. Une marque haut de gamme réservée aux portefeuilles bien garnis qui souhaitent se faire plaisir.

Le meilleur rapport qualité/prix

Vous recherchez des modèles performants, mais disposez d’un budget serré ? Tournez-vous vers le catalogue pit bike de Bastos, qui propose des machines d’excellentes factures et des gammes variées avec pas moins de 20 modèles, allant de la moto enfant aux deux-roues utilisés à un niveau professionnel, en compétition. Fiabilité et performance sont au rendez-vous, à des prix raisonnables. De plus le service SAV est réputé dans la communauté des riders pour sa réactivité et son efficacité.

Pit Bike pour tous vs Engin de compétition

Apollo se dispute le haut du tableau et bénéficie d’excellents avis auprès des pilotes, au même titre que Bastos. Ces trois marques offrent la garantie à l’utilisateur d’avoir fait le choix d’un équipement de qualité pour s’adonner à la pratique du dirt. Pour les néophytes qui souhaitent acquérir un pit bike pour de l’initiation ou du loisir, les marques CRZ et GUNSHOT disposent de modèles d’entrée et de milieu de gamme, parfaites pour les débutants.

Pilote confirmé ? Tournez-vous vers la marque italienne BUCCI ou les motos françaises TCB et RSR. Réputées dans le milieu de la compétition, ces engins sont réservés aux experts qui souhaitent repousser leurs limites à chaque session et réaliser des records de vitesse lors des courses.

Quel budget pour mon pit bike ?

Les gammes varient généralement entre 800 € et 3000 €, en fonction de la marque et du modèle que vous visez. Pour les néophytes et les plus jeunes, un modèle d’entrée de gamme de la marque Bastos en 125cc est idéal pour goûter aux joies du pilotage. Par exemple, comptez 810 € pour l’édition 2017 du Bastos BS 125c, un petit bijou de mécanique qui permettra aux débutants de gagner en compétence sur une machine performante avant de s’attaquer à des engins plus puissants. Les pilotes confirmés (qui en ont les moyens) apprécieront rouler au guidon de la dernière édition de la MOTO BR1 F15 R MOTEUR 150 4S TOKAWA par Bucci. Un bijou mécanique taillé pour la compétition (4 490 €).

Consultez cet article pour plus de conseils pour choisir.

Occasion : acheter un camping-car neuf, bonne ou mauvaise idée ?

Profiter d’un road trip en famille ou entre amis devient plus simple et moins onéreux pour ceux qui ont un camping-car. Dans ce cas, acheter un est un investissement assurant une liberté pour le long terme. Toutefois, la question qui trottine dans votre tête est le choix entre l’acquisition d’un neuf ou d’une occasion.

Acheter un camping-car neuf

Par le souhait de bon nombre de Français voulant avoir une indépendance en matière de camping-car, le marché affiche un chiffre de vente aux alentours de 65 000 tous les ans. Les 18 000 camping-cars vendus sont des modèles neufs, sortis des concessionnaires. Alors que les véhicules neufs s’affichent avec un prix onéreux, acheter un neuf offre le privilège d’avoir un véhicule muni de plusieurs options modernes. Par le fait que bon nombre d’acheteurs optent pour des occasions, les concepteurs ont tendance à réduire la résistance et la ténacité du véhicule ainsi que de ses équipements afin de réduire son coût. Dans ce cas, choisir un neuf n’est pas toujours une meilleure option à cause des éventuels soucis de mise au point.

Acheter une occasion

Acheter un camping-car d’occasion peut être intéressant dans le sens que son prix est moins élevé et donc plus abordable pour ceux ayant un petit budget. Il faut tout de même savoir que les véhicules d’occasions ne présentent pas les mêmes options modernes qu’offre un camping-car neuf. À part cela, acquérir un bien de seconde main doit être effectué avec une plus grande vigilance pour éviter un mauvais achat. Pour ceux qui acquièrent un camping-car pour la première fois, l’option d’une seconde main est préférable du fait que sans expérience, vous n’êtes pas à l’abri des maladresses. Sur le marché, vous pourrez trouver plusieurs modèles répondant à vos besoins comme avec un camping car d’occasion Dethleffs.

Pour une meilleure acquisition

Acheter un camping-car ne doit pas se faire en précipitant. En matière de prix, l’occasion est plus abordable vous permettant d’accomplir vos rêves avec un petit budget. Pour ce qui est des fonctionnalités et des équipements, le neuf offre plus d’avantage et de confort. Toutefois, cette dernière peut vous demander plusieurs retours vers le vendeur pour effectuer des mises au point augmentant vos dépenses. Dans ce cas, acheter un neuf n’est pas toujours une bonne idée.

Taxi moto : un moyen de transport pratique en ville

Le transport urbain ne cesse pas d’évoluer avec le temps. Actuellement, le taxi moto entre en jeu et attire de plus en plus de personnes. Ce moyen de locomotion se trouve fonctionnel. Il peut venir en aide lors des embouteillages. De plus, tout le monde peut recourir à ce genre de motocyclettes  pour tous les privilèges qu’il procure. Continuer la lecture de Taxi moto : un moyen de transport pratique en ville

Voyagez en toute sérénité avec la Perle Rentacar

Le tourisme est un des passe-temps les plus consommés d’aujourd’hui, avec les progrès notamment en termes de transport aérien. Si vous êtes sur ce site, c’est que vous aussi vous prévoyez d’aller passer du bon temps, quelque part loin de la rigueur des grandes villes. Toutefois, sachez qu’une fois sur place, vous aurez besoin d’un autre moyen de locomotion afin de visiter tous les endroits à voir.

Si vous visez les Antilles, roulez avec Rentacar. C’est une agence de location de voiture de confiance pour la Martinique.

Les offres de Rentacar

Que vous voyagiez seul, à deux ou en petits groupes, cette agence vous donne la solution. Vous avez au moins trois voitures de la marque Peugeot à votre disposition :

  • Le 108, qui est très économique et vous profitera certainement sur un circuit longue-distance ;
  • Le 208, fonctionnant avec du gasoil ou de l’essence, selon votre convenance. Il est entièrement climatisé et sauve un peu de la chaleur antillaise ;
  • Le 301, avec moteur diesel pour ceux qui recherchent le luxe dans leur séjour.

Vous pouvez réserver à l’avance en leur fournissant un descriptif de ceux à quoi vous vous attendez. Si vous n’êtes décidé qu’au moment du débarquement de l’avion, ne vous en faites pas, Rentacar dispose d’une agence à l’aéroport (qui est tout de même à une dizaine de kilomètres de la ville). Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à aller directement sur leurs pages officielles laperlerentacar.com en Martinique.

Notez également que Rentacar offre d’autres services dont vous pourrez avoir besoin en cours de route : mise à disposition d’un siège pour votre tout-petit, les questions d’assurance ou encore, le traçage GPS au cas où vous auriez peur de vous perdre.

La différence de Perle Rentacar

Il est vrai que ce n’est pas la seule agence pour louer des voitures dans un territoire aussi touristique que la Martinique. Toutefois, la Perle Rentacar fait toute la différence sur plusieurs points :

  • Tout d’abord, le prix est nettement moins élevé que la concurrence. Ceux qui ont des petits budgets trouveront bel et bien leur bonheur à cette adresse. Ce caractère abordable n’influe pourtant pas sur la qualité des véhicules, qui sont très confortables et qui n’ont pas de limites en termes de kilométrage ;
  • Ensuite, la qualité de service fourni est exemplaire. Le client, son plaisir et sa satisfaction sont au centre de toute leur politique commerciale. Ainsi, ses employés vous donneront volontairement tous les renseignements auxquels vous aspirez, sur les véhicules ou même sur le territoire.
  • Enfin, l’ambiance voulue chez Rentacar, c’est la convivialité. Vous pourrez donc leur parler sans retenue, notamment si vous éprouvez une difficulté particulière lors de votre séjour.

La Martinique est certes un petit territoire. Toutefois, ce ne sont pas les places d’intérêt qui manquent et vous ne pourrez certainement pas tout voir à pied. C’est pour cela que l’on vous suggère toujours d’avoir une voiture à disposition, même si ce n’est pas pour en user tout le temps. Rentacar est une adresse d’agence de location conseillée. Sa qualité de service ainsi que ses voitures ne vous décevront pas. En plus, c’est un investissement à petit montant qu’il vaut la peine de faire.

Pièce voiture sans permis : l’importance de bien choisir les pièces pour son véhicule

Encore appelée voiturette, la voiture sans permis présente de nombreux avantages. Cependant, si elle vous épargne de plusieurs choses, elle reste un véhicule et de ce fait vous pouvez avoir besoin d’une pièce voiture sans permis à un moment à un autre.

Une panne peut en effet intervenir, ou comme toute chose les pièces peuvent subir l’effet du temps et se détériorer. Quelque soit le cas il est important de bien choisir celles qui viendront en remplacement. Il en va de la bonne marche de votre véhicule, quelques connaissances étant alors les bienvenues pour ne pas se tromper lors de l’achat. Rendez-vous sur cette page pour les connaître.

Bien choisir une pièce voiture sans permis pour un véhicule en bon état de marche

Tout comme c’est le cas pour une voiture normale, bien choisir une pièce voiture sans permis est important pour que le véhicule puisse rouler comme à ses premiers jours.

S’il est vrai que ce type de voiture est assez singulière relativement à certains éléments qui la distinguent d’une voiture qui nécessite un permis pour être conduite, ça n’en reste pas moins une 4 roues qui de ce fait peut ne pas fonctionner comme il se doit en cas de panne par exemple.

Bien choisir la pièce qui viendra en remplacement de celle qui est endommagée est une donc l’assurance de ce que vous pourrez continuer de faire usage de votre véhicule. Par ailleurs, comme avec une voiture normale, faire un mauvais choix peut avoir pour effet de créer une panne plus grave ou tout simplement ne pas résoudre le problème auquel vous faites face, ce qui vous empêchera de pouvoir vous déplacer avec votre voiture. Mais comment être certain de faire le bon choix?

Conseils pratiques pour bien choisir une pièce voiture sans permis

Contrairement à ce qui se passait il y a quelques années, trouver une pièce voiture sans permis n’est plus compliqué. De nombreuses enseignes en proposent désormais. Si c’est une bonne nouvelle pour les propriétaires de ce type de voiture, c’est un couteau à double tranchant.

Les pièces de bonne qualité comme cette pièce de voiture sans permis sont en effet mélangés à des pièces de mauvaise qualité. Vérifiez donc la référence de la pièce qu’on vous propose. S’il n’y en a pas, les chances sont grandes pour que ce soit une contrefaçon.

Une autre problématique souvent rencontrée est celle de la marque. Si au départ Microcar, Aixam et Ligier étaient les seules sur ce marché, désormais il y en a beaucoup plus. S’il est préférable pour des pièces maitresses à l’instar de l’alternateur de vous diriger vers une pièce dont la marque est la même que celle du véhicule, ça ne vaut pas dans tous les cas. Pour des pièces comme le rétroviseur, les ampoules ou encore les essuies glaces une pièce de marque Chatenet peut s’adapter à un véhicule Bellier ou Dué et vice versa.

Bien choisir vos pièces voiture sans permis c’est faire les changements qui s’imposent pour pouvoir continuer de vous déplacer au volant de votre véhicule. N’hésitez pas à vous faire accompagner ou à prendre l’avis d’un mécanicien professionnel pour être certain de la qualité des pièces ou de la compatibilité entre les marques.

Renault, Telsa et BMW sauvent le marché des électriques en France

Rien que pour le mois dernier, les immatriculations de véhicules électriques en France affichent pas moins de 2 000 immatriculations. Les immatriculations de véhicules électriques français ne cessent de progresser exclusivement grâce aux ventes enregistrées par Renault, par Tesla et par BMW. Cependant, la part de marché reste inchangée vis-à-vis de ceux à moteurs thermiques et ceux à moteurs hybrides. Continuer la lecture de Renault, Telsa et BMW sauvent le marché des électriques en France

Comment poser soi-même ses plaques d’immatriculation ?

Vous venez d’obtenir une nouvelle plaque d’immatriculation pour votre nouvelle voiture ? ou celle de votre ancien véhicule s’est détachée ? Que ce soit dans l’un ou dans l’autre cas, il vous faut la poser. Généralement, la pose se fait chez un professionnel de l’auto. Toutefois, si vous disposez des bons outils, vous pouvez aussi le faire vous-même. Nous vous montrons comment faire dans les paragraphes qui suivent.

Quels outils utiliser pour poser ses plaques d’immatriculation ?

On n’a pas besoin d’être mécanicien ou bricoleur chevronné pour poser une plaque d’immatriculation. Ce qu’il nous faut, c’est tout simplement trois outils qui nous seront utiles pour la fixation. On parle notamment ici d’une perceuse avec une mèche de 5 mm, de 4 rivets et d’une pince à rivets. On n’a besoin d’aucune autre chose ! Ces trois là feront très bien l’affaire et on peut en trouver facilement dans les quincailleries ou les commerçants de pièces pour voiture.

Les étapes à suivre

Maintenant que vous avez tout l’équipement avec vous, vous pouvez directement passer à l’acte. La première chose à faire est bien sûr de retirer les anciennes plaques de la voiture. Pour ce faire, il ne vous suffit que de percer les plaques au niveau des rivets qui y sont déjà installés. Une fois tous les rivets retirés (et il faudra bien vérifier), la plaque se détachera et vous pouvez alors passer à l’installation de la nouvelle plaque. Ici, voici comment vous devez procéder :

  • Percez d’abord 2 trous de fixation sur votre nouvelle plaque d’immatriculation. Ici, vous n’aurez rien à craindre en ce qui concerne l’emplacement puisque toutes les plaques s’accompagnent déjà de repères où vous pouvez réaliser les trous.
  • Ensuite, il faudra faire des trous sur la voiture et pour cela, il vous faut mettre la plaque sur le châssis et à l’endroit où vous désirez la placer. Après, percez la plaque à droite et faites le nécessaire pour que le trou traverse la plaque et le châssis du véhicule.
  • Une fois les trous réalisés, il ne vous reste plus qu’à poser la plaque d’immatriculation sur le châssis et la fixer avec une pince à rivet et un rivet. Ici, il faudra appuyer assez fort de façon à ce que le rivet se casse et se fixe sur la plaque.

Après ces opérations, votre plaque d’immatriculation est désormais posée. Et pour finir, vous pouvez mettre un cache-rivet afin de soigner l’esthétique, mais ce n’est pas obligatoire.

Comment bien choisir sa plaque d’immatriculation auto ?

Après l’acquisition d’une nouvelle voiture, son immatriculation figure parmi les principales étapes à réaliser. En effet, le nouveau véhicule doit absolument être enregistré pour qu’on puisse facilement l’identifier à l’avenir. L’enregistrement peut se faire directement auprès de la préfecture. Toutefois, avec le nouveau système d’immatriculation des véhicules (SIV), les professionnels de l’auto habilités peuvent également effectuer les démarches. En ce qui concerne la plaque d’immatriculation, les automobilistes peuvent choisir eux-mêmes le département où ils souhaitent être affiliés et aussi le type de matériau pour leur plaque. Découvrez tout sur ce sujet dans cette rubrique.

Quel département choisir pour sa plaque d’immatriculation ?

Si la réforme de 2009 ne permet plus de choisir son numéro d’immatriculation, elle offre néanmoins aux automobilistes de choisir eux-mêmes le département où ils désirent que leur voiture soit immatriculée. En effet, la plaque d’immatriculation actuelle doit obligatoirement se composer d’un numéro de département et du logo de la région qui y correspond. Si vous aimez un numéro ou un logo en particulier, vous pouvez donc l’afficher librement sur votre plaque d’immatriculation. Vous pouvez choisir n’importe lequel département ou région même si vous n’y avez pas votre résidence principale. La seule catégorie de voitures qui échappe à cette règle et celle des véhicules de collection. Contrairement aux autres, ils peuvent ne pas avoir d’identifiant territorial sur leur plaque d’immatriculation, du moins pour le moment.

Quid du matériau ?

Outre le choix de la région et du département, le matériau constitue également un élément important à considérer dans le choix de sa plaque d’immatriculation. C’est en effet à partir de lui que l’on peut juger de la résistance et de la qualité de sa plaque. Ici, on a principalement le choix entre le plexiglas et l’aluminium. L’un et l’autre disposent de ses propres avantages et inconvénients. Toutefois, tout dépendra de ce dont vous avez besoin et de ce que vous recherchez. Si la plaque d’immatriculation en plexiglas est appréciée pour sa solidité et sa résistance aux aléas climatiques, la plaque d’immatriculation en aluminium est en revanche plus économique et plus écologique (100 % recyclable).

Immatriculation auto : vous pouvez désormais le faire auprès des professionnels auto

L’immatriculation est une étape essentielle à laquelle doit passer chaque nouvel acquéreur d’automobile. Comme vous le savez déjà certainement, il s’agit d’une opération consistant à enregistrer le véhicule et à attester son existence. Si une telle procédure devait nécessairement être réalisée auprès de la préfecture auparavant, cela n’est plus le cas maintenant. En effet, l’immatriculation auto peut désormais se faire auprès des professionnels de l’automobile. Ce qui présente bien évidemment de nombreux avantages pour les automobilistes et c’est précisément de cela que nous allons vous parler dans cette rubrique.

Une solution plus simple et plus rapide

Avec la nouvelle réforme entamée par l’Etat et le nouveau SIV, les professionnels de l’auto se sont vus attribuer de nouveau rôle. En plus de poser les plaques d’immatriculation, ils sont maintenant autorisés à procéder aux formalités administratives d’immatriculation d’une voiture. Le but est notamment ici d’alléger les démarches et d’offrir aux automobilistes une solution de proximité. Avec cette option, ils ne devront plus faire la queue dans les guichets de cartes grises ou les préfectures pour pouvoir immatriculer leur nouveau véhicule. Un simple passage dans un garage ou un autre professionnel de ce genre suffit.

Bien sûr, les avantages sont nombreux tout aussi bien pour les professionnels que pour les automobilistes. Pour ces derniers, les formalités et les démarches deviennent plus simples à faire. Aussi, ils n’auront plus à perdre trop de temps avec la longue file d’attente que l’on a tendance à observer dans les centres d’immatriculation traditionnels. Par ailleurs, il est bon de savoir qu’à part les services désormais proposés par les professionnels auto, il est également possible d’immatriculer son véhicule en ligne.

Des professionnels habilités par l’Etat

Si l’immatriculation auto peut dorénavant se faire auprès des professionnels de l’automobile, elle ne concerne toutefois pas n’importe quel établissement. En effet, seuls les professionnels habilités ont le droit de procéder à l’immatriculation. De par leur habilitation, ces derniers disposent d’un accès fichier central d’immatriculation. Plus encore, ils sont autorisés à percevoir des taxes qui seront ensuite versées au compte du Trésor public. Si cela permet aux automobilistes d’immatriculer leur voiture plus simplement et dans un délai plus court, ils devront néanmoins s’acquitter d’un coût légèrement élevé.

Hausse des prix des pneus : comment acheter ses pneus moins chers ?

Les pneus figurent parmi les éléments essentiels qui composent votre voiture. Comme vous le savez déjà, ils conviennent de les changer de temps en temps, parfois à cause de l’usure et des fois à cause de la saison. Toutefois, il n’est pas possible de prendre en compte l’annonce faite par les fabricants de pneus concernant l’augmentation des prix de 10 % à partir de ce mois d’avril. Désormais, vous devez donc payer vos pneus plus chers, mais pas forcément. Voici quelques astuces qui vous aideront à toujours payer vos pneus moins chers.

Achetez vos pneus en ligne

Internet est devenu depuis quelques années un véritable centre de commerce. En effet, on y vend toute sorte de choses et les enseignes ont même leur propre site de vente. Et pour le cas particulier du secteur pneumatique, une étude Google affirme que les pneus demeurent les produits les plus recherchés par les automobilistes. Le secteur occupe à lui tout seul 60 % des recherches internet. Si le marché y est autant saturé, c’est avant tout parce qu’internet reste le meilleur endroit pour acheter des pneus moins chers.

En faisant votre transaction en ligne, vous payez en général de 20 à 50 % moins. Ce qui constitue une très bonne affaire comparée à celle que l’on peut trouver actuellement dans les magasins physiques.

Rendez-vous dans les garages et les centres auto

Si vous faites partie de ceux qui ne sont pas très à l’aise avec internet, vous pouvez toujours vous tourner vers les garages et les centres auto. Cela vous permettra d’obtenir vos pneus moins chers. Bien que leurs tarifs soient plus chers que ceux sur internet, ils proposent néanmoins de belles promotions de temps en temps. En vous tenant l’affut des informations, vous pouvez donc trouver de très bonnes affaires, et ce, tous les mois.

Optez pour les pneus réchappés

Enfin, une autre option est également d’investir dans des pneus réchappés ou reconditionnés. Comme ils ne sont pas neufs, leur prix est bien évidemment plus bas. Vous pouvez donc acheter ces pneus moins chers et les monter sur votre véhicule. Il faudra tout simplement vous assurer que les pneus en question sont encore en bon état et ne sont pas susceptibles de vous mettre en danger.

Conseils et astuces pour vendre facilement et rapidement sa voiture

Vous avez en projet de changer de voiture ? C’est une excellente idée ! Il n’y a pas en effet mieux que d’avoir une nouvelle voiture pour trouver à nouveau le plaisir de conduire. Toutefois, pour avoir un meilleur modèle, on peut être amené à payer plus cher. Et pour trouver le fonds nécessaire, on peut très bien commencer par vendre son ancien véhicule. En utilisant les bonnes méthodes, vous pouvez rapidement trouver un acheteur. Afin de vous aider, voici quelques conseils et astuces sur lesquels vous pouvez vous baser pour vendre une voiture.

Vendre une voiture à un garage ou professionnel de la reprise

La première option qui se montre à vous est de vendre votre véhicule d’occasion à un garage ou à un professionnel de la reprise. De nombreux prestataires seront en effet prêts à prendre votre voiture si vous vous convenez bien sur le prix. Ici, vous avez le choix entre deux procédés :

  • La reprise sans condition: ce procédé est beaucoup plus avantageux dans la mesure où votre voiture sera prise sous seulement 24 heures. Les estimations du prix sont faites en ligne et l’enseigne vous reprend le véhicule une fois que vous vous êtes mis d’accord. Aucun contrôle technique n’est nécessaire et vous n’êtes pas obligé d’acheter une nouvelle voiture. D’ailleurs, avec ce procédé, c’est le professionnel qui se chargera des formalités administratives et aussi de la revente du véhicule.
  • La reprise avec rachat d’une voiture: cette option vous offre la possibilité de vendre votre voiture d’occasion au concessionnaire et d’acheter ensuite votre nouveau véhicule chez lui. De nombreux avantages sont aussi à la clé. On citera à titre d’exemple le fait de pouvoir vendre votre voiture plus rapidement, et ce, quels que soient les dégâts qui lui sont rattachés.

Vendre une voiture à un particulier

Cette option est aussi intéressante si vous ne désirez pas passer par un professionnel. En fonction de vos envies, il vous est tout à fait possible de revendre votre voiture vous-même de particulier à particulier. De nombreux propriétaires automobiles en font autant aujourd’hui et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est aussi efficace que l’option décrite plus haut. Toutefois, il faudra voir certaines choses afin que la revente se fasse le plus rapidement possible.

La première chose à faire est donc de faire un contrôle technique de votre voiture. Ce qui vous permettra par la suite de déterminer le prix auquel vous pouvez le vendre. Si vous désirez la vendre rapidement, assurez-vous d’abord qu’elle n’ait aucun vice. Utilisez ensuite les sites de vente en ligne afin de trouver des acheteurs. Et pour rendre votre offre intéressante, essayez de mettre un prix attractif et ajoutez de nombreuses photos afin que ces derniers puissent avoir une idée précise et claire de ce que vous leur offrez.

Comment résilier son assurance auto ?

Vous en avez assez de votre ancien assureur auto et vous désirez en trouver un autre ? Cela peut très bien se faire ! Passer d’une assurance auto à une autre ne se fait pas n’importe comment. Tout d’abord, il faudra commencer par la résiliation du contrat avec votre ancien assureur. Pour cela, il existe une certaine démarche spécifique à suivre et dans cette rubrique, nous allons vous montrer ce que vous devez faire. Mais avant, voyons tout d’abord les raisons pour lesquelles on doit résilier son assurance auto.

Pourquoi résilier son assurance auto ?

Plusieurs raisons peuvent mener à résilier son assurance auto. Cela intervient le plus souvent quand le prix d’assurance appliqué par l’assureur actuel est trop élevé comparé à la concurrence. Si on ne se sent plus en mesure de payer ce tarif, alors il n’y a aucune raison pour ne pas voir ailleurs. Toutefois, avant cela, il faudra d’abord résilier l’ancien contrat. La résiliation d’une assurance auto peut aussi intervenir au cas où un autre assureur proposerait des offres qui répondent parfaitement à ses besoins et attentes. Dans ce cas-ci, on aimerait bien en profiter et pour cela, il convient de se défaire du contrat qui nous lie avec l’assureur actuel.

Les démarches à suivre pour la résiliation d’une assurance auto

Comme évoqué plus haut, il existe quelques démarches à suivre pour résilier son assurance auto. À partir de l’année 2015, cette résiliation est devenue plus facile avec l’entrée en vigueur de la loi Hamon. Dans ses dispositions, cette loi consommation offre notamment aux assurés la possibilité de mettre un terme à son contrat d’assurance quand ils le veulent. Cependant, cela pourra intervenir uniquement après un an de souscription et doit suivre des démarches particulières :

  • Pour commencer, l’assuré qui souhaite résilier son contrat doit trouver au préalable un nouvel assureur. Une telle mesure a notamment été posée afin que sa voiture soit toujours bien protégée et comme vous le savez déjà, l’assurance au tiers est la garantie minimale à souscrire.
  • Une fois que l’assuré a trouvé son nouvel assureur, il doit signer directement un contrat avec lui. L’assuré signera ensuite un mandat autorisant le nouvel assureur à entamer les démarches de résiliation à sa place.
  • Une fois les démarches achevées, l’ancien contrat prendra fin après un mois et le nouveau commencera à entrer en vigueur.

Immatriculation : les anciennes plaques prendront fin en 2020

Si votre véhicule s’équipe encore d’une ancienne plaque d’immatriculation, il est peut-être temps de la changer. En effet, les autorités qui sont en chargent de l’immatriculation ont décidé qu’elles ne seront plus valides à partir de 2020. Si vous faites partie de ceux qui n’ont pas encore changé les siennes, vous devez donc maintenant penser à vous conformer au nouveau système lancé en 2009. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire les paragraphes qui suivent.

Ce qu’il faut savoir sur le nouveau système d’immatriculation

Le nouveau système d’immatriculation que l’on utilise aujourd’hui est entré en vigueur le 15 avril 2009 pour les voitures neuves et le 15 octobre de la même année pour voitures d’occasion immatriculées dans le cadre de l’ancien système d’immatriculation. Jusqu’ici, les deux se sont toujours superposés, mais cela ne sera plus le cas à partir de 2020. Si l’on se tient aux dires de la Fédération française des Véhicules d’Epoque, le nouveau système d’immatriculation régira à lui seul l’ensemble des véhicules immatriculés circulant en France. Ainsi, dans environ 3 ans, toutes les plaques d’immatriculation prendront la forme suivante : « AA-000-AA ». Et cela est valable tout aussi bien pour les voitures légères que pour les utilitaires, les poids lourds, les motos, etc.

Quelles conséquences pour cette décision ?

Si cette décision sert avant tout à uniformiser le système d’immatriculation pour tous les véhicules, elle ne constitue toutefois pas une bonne nouvelle pour tous les automobilistes. Pour les collectionneurs par exemple, ils seront obligés d’abandonner leurs anciennes plaques. Ce qui pourrait dévaluer leur auto puisqu’il ne sera plus facile de prouver l’ancienneté des voitures de collection. Il en est de même pour la disparition des numéros qui correspondent au modèle de véhicule. À partir de 2020, tout cela disparaîtra et les véhicules devront conserver leur numéro jusqu’à ce qu’on les détruit ou les exporte à l’étranger.

Quelle assurance auto choisir pour sa première voiture ?

Vous venez d’acquérir votre première voiture ? Toutes nos félicitations ! Si elle va vous rendre la vie plus facile avec toutes les choses que vous pouvez faire avec, il ne faut pas non plus oublier qu’une voiture vous soumet à quelques obligations. L’assurance auto en fait partie. Quel que soit le type de véhicule dont vous disposez, vous devez en souscrire une. Les offres sont nombreuses en la matière et vous serez amené à choisir entre différentes formules. Afin de vous aider, voici quelques conseils qui pourront vous être utiles pour le choix de votre assurance auto pour première voiture.

Choisir sa première assurance auto quand on est jeune conducteur

Le calcul de la prime d’assurance auto se base sur un certain nombre de critères. Parmi les plus importants, on citera en particulier le type de véhicule dont on dispose ainsi que sa puissance. Une voiture très puissante est exposée à des risques plus élevés d’accidents. Bien évidemment, la prime d’assurance sera également élevée. Pour un jeune conducteur, la première voiture doit donc idéalement être une voiture peu puissante. Le mieux serait même d’opter pour un modèle ancien. De cette manière, vous ne serez pas obligé de payer une assurance tous risques. En revanche, si vous disposez d’un budget élevé, il n’y a aucune raison pour ne pas choisir cette option.

Quelles garanties souscrire ?

Au moment de souscrire votre assurance auto pour première voiture, vous aurez à choisir entre un certain nombre de garanties. Certaines d’entre elles sont bien sûr obligatoires. On parle plus précisément ici de l’assurance au tiers ou la responsabilité civile obligatoire. C’est la garantie minimale à souscrire et l’assuré aura tout simplement à le choisir s’il dispose d’un budget très limité. En revanche, si vous désirez bénéficier d’un dédommagement en cas d’incident, vous pouvez ajouter quelques options de garanties dommage. Vous avez notamment le choix entre les garanties bris de glace, vol, incendie et collision. À part cela, d’autres garanties complémentaires sont également proposées. On citera à titre d’exemple les garanties protection juridique, assistance, une garantie personnelle du conducteur, l’assurance corporelle du conducteur, la garantie individuelle circulation du conducteur, etc.

Bien évidemment, vous n’êtes pas obligé de souscrire à l’ensemble de ses garanties. Pour votre première voiture, limitez-vous aux garanties essentielles. L’assurance au tiers et celle qui est la plus importante. Toutefois, vous pouvez aussi choisir parmi les garanties dommage afin de profiter d’une meilleure protection.

Comment immatriculer sa voiture en ligne ?

L’immatriculation est une démarche administrative que tous les acquéreurs d’une nouvelle voiture doivent réaliser. Elle consiste notamment en la demande d’une carte grise et l’enregistrement du nouveau véhicule dans le registre de la préfecture. Généralement, la réalisation d’une telle démarche doit se faire auprès de la préfecture. Toutefois, cela a changé et avec le nouveau système d’immatriculation (SIV), il est maintenant possible d’immatriculer sa voiture en ligne. Avec cette démarche, il n’est plus nécessaire de faire la queue auprès de la préfecture. Les formalités deviennent plus simples et plus rapides. Nous vous disons tout à ce sujet dans les paragraphes qui suivent.

Les démarches à faire pour immatriculer sa voiture en ligne

Comme évoqué plus haut, demander sa carte grise en ligne ouvre voie à de nombreux avantages. Outre le gain de temps que l’on peut profiter, les démarches à faire deviennent aussi moins lourdes. Cependant, il est bon de savoir que la demande doit se faire uniquement auprès d’un professionnel agréé et habilité. Il en existe de nombreux prestataires sur internet et il ne vous reste qu’à choisir celui qui vous convient. Les démarches ne sont pas toujours les mêmes, mais elles se fondent le plus souvent sur le même principe. En gros, voici ce que vous devez faire :

  • Dans un premier temps, vous serez amené à remplir un formulaire en ligne dans lequel vous devez donner toutes les informations relatives à votre nouveau véhicule.
  • Après l’enregistrement de vos données, vous devrez normalement recevoir un mail dans lequel est fournie la liste des documents dont vous avez besoin pour l’immatriculation.
  • Une fois que les documents nécessaires sont réunis, il vous faut les envoyer par courrier au prestataire.
  • Enfin, vous devriez recevoir votre nouvelle carte grise dans les prochains jours. Elle vous sera expédiée par courrier.

Le prix d’une carte grise en ligne

Comme vous avez pu voir, les démarches de demande d’une carte grise en ligne sont pratiquement simples. Ce qui ne constitue pour vous que des avantages. Mais qu’en est-il du prix ? Eh bien, il n’y a aucune crainte à faire à ce sujet. Les frais sont à peu près les mêmes que ceux que vous devez payer à la préfecture. Il faudra tout simplement ajouter la commission du prestataire et c’est ce dernier qui a généralement tendance à changer d’un professionnel à un autre.

Quelques conseils et astuces pour acheter sa voiture moins cher

Vous prévoyez d’acheter une nouvelle voiture très prochainement ? C’est un projet intéressant ! Comme les modèles proposés sur le marché sont très nombreux de nos jours, il vous sera facile de trouver celui qui répondra à vos attentes. Toutefois, vous devez bien vous préparer en ce qui concerne le budget. Comme vous le savez déjà, les prix ont tendance à augmenter ces derniers. Cependant, avec de bons conseils, vous pouvez toujours trouver une voiture moins cher. Et c’est précisément ce dont nous allons vous offrir dans cette rubrique. Nous allons vous donner des conseils et astuces pour trouver la voiture adaptée à votre budget.

Passer par un mandataire sur internet

Le marché de l’automobile est de nos jours très concurrentiel. Cela constitue pour vous un réel avantage si vous désirez obtenir une voiture moins cher. Et si vous n’êtes un bon connaisseur du milieu, le mieux serait de faire appel à un mandataire sur internet. De cette manière, vous pourrez acquérir votre nouveau véhicule à un prix inférieur pouvant aller jusqu’à 25 %. D’ailleurs, vous n’aurez aucune crainte à faire en ce qui concerne la qualité de la voiture puisqu’en tant que spécialiste, le mandataire vous procurera un modèle fiable et performant. Il suffit de choisir le bon prestataire.

Acheter une voiture récente

Investir dans le neuf vous oblige le plus souvent à débourser une somme énorme. C’est la raison pour laquelle il est mieux de s’orienter vers l’occasion. Cependant, comme les voitures de cette catégorie ne sont pas toujours fiables, optez pour un modèle plus récent. Avec une voiture affichant 10 000 km au compteur, vous pouvez par exemple l’acheter moins cher tout en bénéficiant d’une bonne performance. Rendez-vous tout simplement chez les concessionnaires qui commercialisent ce genre de véhicules et choisissez avec précautions le modèle qu’il vous faut.

Négocier avec le concessionnaire

Un autre moyen d’acheter moins cher son auto est de négocier directement avec le concessionnaire. Certes, cela ne sera pas valable pour tous les modèles. Néanmoins, le concessionnaire pourra peut-être vous faire une faveur sur les modèles les moins demandés sur le marché. Tel est par exemple le cas des voitures à boîte automatique ou encore les modèles de grandes cylindrés. Si elles correspondent à vos goûts et besoins, alors il vous sera possible d’en obtenir à une réduction de 8 à 10 % si vous vous montrez bon négociant.

Se tourner vers les voitures chinoises

Enfin, cette solution peut ne pas vous intéresser tant les voitures chinoises sont réputées moins fiables et durables. Cependant, il existe des modèles qui équivalent les véhicules américains et européens sur le plan confort et puissances. Ils sont généralement moins chers que ces derniers et cela vous permettra d’obtenir votre véhicule à prix bas.

Les véhicules d’occasion gagnent du terrain sur le marché français

Il semblerait que les français ne s’intéressent plus vraiment aux voitures neuves. En effet, si l’on en croit les derniers chiffres de ventes, ce sont les véhicules d’occasion qui attirent le plus les automobilistes. Bien que ce choix soit quelque peu étonnant, il existe néanmoins de nombreuses raisons à cela. Afin d’en savoir plus à ce sujet, nous allons vous le détailler dans les paragraphes qui suivent.

Une progression de 3,7 % au premier trimestre pour le marché d’occasion

Les chiffres sont assez explicites en ce qui concerne l’évolution du marché de l’occasion durant le premier trimestre de cette année 2017. En effet, celui des voitures d’occasion aurait connu une progression de 3,7 %. Plus étonnant encore, ce sont les voitures les plus anciennes qui sont les plus vendues, le tiers des modèles vendus ayant plus de 10 ans. Les raisons de ce choix s’expliquent avant tout par les tarifs encore abordables de ces types de véhicule. Mais la qualité est également de la partie. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que les modèles ayant déjà effectué entre 80 000 et 100 000 kilomètres qui sont les plus prisés. Leurs moteurs sont jugés encore fiables et performants.

Si nous nous fondons sur la marque et les modèles, les Renault Mégane et Clio ainsi que la Peugeot 206 demeurent les voitures les plus recherchées. Toutefois, les marques étrangères comme Hyundai, Dacia et Kia commencent également à imposer ses empreintes sur le marché français de l’automobile. Les trois ont en effet connu une progression à deux chiffres.

Le diesel toujours privilégié

Comme les véhicules neufs ont du mal à s’imposer sur le marché, le diesel continue à persévérer dans sa montée. Certes, les véhicules avec ce type de motorisation ne sont vraiment plus très appréciés sur le marché du neuf. Cependant, ils dominent littéralement les ventes du côté de l’occasion. Si l’on en croit les chiffres disponibles à ce sujet, le gazole demeure le carburant préféré des automobilistes français, avec notamment deux ventes sur trois.

Bref, si le marché est actuellement dominé par le marché de l’occasion, cela devrait encore être le cas pour les autres mois à venir. Si le neuf désire progresser et accaparer une plus grande part du marché, il faudra commencer par ajuster les prix et les rendre plus abordables afin que les voitures neuves puissent être accessibles au plus grand nombre.