Les véhicules d’occasion gagnent du terrain sur le marché français

Il semblerait que les français ne s’intéressent plus vraiment aux voitures neuves. En effet, si l’on en croit les derniers chiffres de ventes, ce sont les véhicules d’occasion qui attirent le plus les automobilistes. Bien que ce choix soit quelque peu étonnant, il existe néanmoins de nombreuses raisons à cela. Afin d’en savoir plus à ce sujet, nous allons vous le détailler dans les paragraphes qui suivent.

Une progression de 3,7 % au premier trimestre pour le marché d’occasion

Les chiffres sont assez explicites en ce qui concerne l’évolution du marché de l’occasion durant le premier trimestre de cette année 2017. En effet, celui des voitures d’occasion aurait connu une progression de 3,7 %. Plus étonnant encore, ce sont les voitures les plus anciennes qui sont les plus vendues, le tiers des modèles vendus ayant plus de 10 ans. Les raisons de ce choix s’expliquent avant tout par les tarifs encore abordables de ces types de véhicule. Mais la qualité est également de la partie. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que les modèles ayant déjà effectué entre 80 000 et 100 000 kilomètres qui sont les plus prisés. Leurs moteurs sont jugés encore fiables et performants.

Si nous nous fondons sur la marque et les modèles, les Renault Mégane et Clio ainsi que la Peugeot 206 demeurent les voitures les plus recherchées. Toutefois, les marques étrangères comme Hyundai, Dacia et Kia commencent également à imposer ses empreintes sur le marché français de l’automobile. Les trois ont en effet connu une progression à deux chiffres.

Le diesel toujours privilégié

Comme les véhicules neufs ont du mal à s’imposer sur le marché, le diesel continue à persévérer dans sa montée. Certes, les véhicules avec ce type de motorisation ne sont vraiment plus très appréciés sur le marché du neuf. Cependant, ils dominent littéralement les ventes du côté de l’occasion. Si l’on en croit les chiffres disponibles à ce sujet, le gazole demeure le carburant préféré des automobilistes français, avec notamment deux ventes sur trois.

Bref, si le marché est actuellement dominé par le marché de l’occasion, cela devrait encore être le cas pour les autres mois à venir. Si le neuf désire progresser et accaparer une plus grande part du marché, il faudra commencer par ajuster les prix et les rendre plus abordables afin que les voitures neuves puissent être accessibles au plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *