Internet pour la distribution automobile

Internet est au cœur de la vie quotidienne des français. Réserver une table au restaurant par internet, commander un taxi via le net, étudier en ligne, fait partie de la vie de tous les jours et n’étonne plus personne. Aujourd’hui, même la distribution automobile est en train de prendre place sur le web.  En quelques lignes le détail.

Des voitures d’occasion aux voitures neuves

 

La vente de véhicule en ligne n’est pas une nouveauté. Toutefois, la pratique portait uniquement sur la mise en vente de modèles anciens. Nombreuses entreprises proposaient dès lors sur la toile la vente de voiture d’occasion. Mais depuis un certain temps, notamment en 2016, les constructeurs se sont également lancés dans ce nouveau mode de distribution. En plus, ils appliquent des réductions généreuses pouvant atteindre les 25 à 28 %.  Une fois l’acquisition réalisée en ligne, le consommateur devait choisir un point de vente physique, autrement dit une concession du groupe, afin de pouvoir retirer le véhicule. La pratique prend succès et l’essaie de la vente de voiture en ligne est renouvelée. D’ailleurs, de plus en plus de constructeurs veulent se joindre à cette aventure de la distribution automobile en ligne. Il suffit donc de se rendre sur un site web automobile, prendre contact avec un représentant du vendeur en ligne et négocier jusqu’à la conclusion de la vente.

Concrétisation de la vente

Pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion, 90 % de la population française entreprend une première démarche de prospection en ligne avant de se décider vers quel constructeur se tourner, quel modèle, quelle option, etc. Vu cette forte proportion, les constructeurs voient dans la distribution en ligne, un nouveau moyen efficace de vente et investissent ainsi une grosse somme dans le site web automobile. Le mode de distribution se met juste en adéquation avec une pratique déjà mise en place par les consommateurs automobiles eux-mêmes. Sans évoluer dans cet axe, un constructeur risque de se perdre face à la concurrence grandissante et de plus en plus rude entre constructeurs. Côté administration, un constructeur misant sur la vente de véhicule en ligne est enclin à une réduction du coût de fonctionnement. La gestion de papier se fait également d’une manière plus simple. Mais les questions restent nombreuses. Les points de vente physiques sont-ils en train de disparaître ? Comment se fait la transaction ? Des essais restent-ils possibles ? La livraison du véhicule est-elle envisageable ? En tout cas, il est impossible d’envisager une disparition de point de vente physique pour le proche avenir.  En effet, même si les consommateurs achètent de plus en plus en ligne, ils préfèrent se rendre auprès d’un concessionnaire pour prendre leurs véhicules. La pratique de certains constructeurs propose même une étape en deux partie, notamment le versement d’un acompte pour confirmer son choix sur un modèle particulier et payer le reste à sa vue et après son essaie. La vente sur le site web automobile revient généralement moins cher grâce à la politique tarifaire appliquée.

 

Leave a Reply