Découvrir les raisons pour apprendre le code de la route

Les véhicules à moteur de nos jours sont tous plus remarquables les uns que les autres, il est facile de penser qu’il s’agit là de l’une des inventions de l’homme la plus populaire parmi les interlocuteurs. C’est en gros un excellent moyen de transport commode pour aller d’un point A à un point B, le tout à une vitesse considérable. Se déplacer n’étant  plus un problème, c’est la circulation qui doit retenir l’attention de l’interlocuteur. Il est donc tout à fait normal qu’un Code ait été mis en place pour réguler le tout, il s’agit du Code de la route. Continuer la lecture de Découvrir les raisons pour apprendre le code de la route

Déménagement en Suisse : comment passer le permis de conduire ?

Au moment de déménager en Suisse, vous commencez déjà à anticiper l’installation pour toute votre famille — et vous vous posez logiquement un grand nombre de questions. Par exemple, comment votre fille aînée va-t-elle pouvoir passer son permis de conduire ? Découvrez les bases du système suisse, afin de réaliser les bonnes démarches au bon moment.

Les étapes pour obtenir un permis de conduire en Suisse

Dès lors qu’un jeune atteint l’âge de 18 ans en Suisse, il peut commencer à apprendre la conduite, dans l’optique d’avoir rapidement son permis pour conduire une voiture, tandis qu’il existe aussi d’autres types de permis. Mais avant cela, quelques démarches sont obligatoires.

Avant tout, la participation à un cours de premiers secours est requise, afin de recevoir une attestation qui sera valable pendant 6 ans au total. Par la suite, il faut savoir qu’on ne peut théoriquement pas effectuer de demande de permis d’élève conducteur avant le mois qui précède le 18e anniversaire. Toutefois, il convient de se rapprocher du service des automobiles de son canton de domiciliation pour avoir toutes les informations (les règles peuvent varier localement).

La démarche pour constituer son dossier comporte un contrôle de la vue. Le formulaire à transmettre peut être téléchargé sur Internet, mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi l’obtenir dans les locaux de votre service des automobiles. Vous devrez fournir, en parallèle, une photo passeport en couleurs, l’attestation de premiers secours et une pièce d’identité.

Le permis de conduire en Suisse, comment ça se passe ?

Une fois la demande de permis de conduire acceptée, le candidat peut se présenter à l’examen théorique, après avoir suivi des cours pour bien comprendre toutes les règles. Pour cela, une simple inscription totalement dématérialisée suffit amplement. Après avoir passé l’examen théorique avec succès, le jeune reçoit un permis d’élève conducteur, valable sur une durée de 24 mois.

Ce permis donne l’autorisation de conduire avec un accompagnateur d’au moins 23 ans, titulaire du permis depuis au moins 3 ans, ayant terminé sa période d’essai. Les élèves sont vivement encouragés à prendre un maximum de leçons de pratique en auto-école, pour optimiser leurs chances de réussir à l’examen final.

L’examen pratique du permis de conduire

Quand l’élève se sent prêt, il peut se présenter à l’examen pratique du permis de conduire. Pour cela, il doit obligatoirement avoir suivi son cours de sensibilisation et déposé l’attestation au service cantonal des véhicules.

En cas de réussite, le jeune conducteur reçoit un permis à l’essai valable 3 ans. Il obtiendra son permis définitif après une formation complémentaire nommée « cours 2 phases », sur deux jours. De plus, pour avoir un permis définitif, il ne faut commettre aucune infraction grave pendant la période d’essai.

Les SUV, un marché en plein boom

Si vous vous intéressez aux voitures, vous avez entendu parler des SUV, une catégorie de véhicule qui a le vent en poupe. Les ventes de SUV ont en effet atteint des records en 2017 et représentent 30 % des immatriculations. Ces trois lettres nous viennent de l’anglais « sport utility vehicle » et nous allons tenter d’en savoir un peu plus.

SUV, cross-over, 4×4… Comment s’y retrouver ?

Le vrai 4X4 est un véhicule tout-terrain qui dispose d’une transmission intégrale permanente avec une boîte courte pour les franchissements et les terrains accidentés où le besoin d’adhérence et de puissance est maximum.

Le SUV est quant à lui un mélange entre un 4X4 et un monospace. Il reprend en effet certains codes esthétiques des voitures tout-terrain en affichant généralement des lignes de baroudeur. Et une grande majorité des SUV disposent d’un mode quatre roues motrices pour sortir des sentiers battus. Mais ne nous y trompons pas, le SUV n’est pas fait pour se jouer des ornières et des rochers comme un véritable 4X4. Sa conception est tournée vers une utilisation routière pour la famille. Il offre en effet un habitacle généreux, c’est son côté monospace. Comment résumer le concept du SUV ? C’est très difficile, car les constructeurs surfent sur cette appellation qui fait vendre. Et on a également tendance à confondre SUV et cross-over, ces derniers se positionnant sur un marché plus sportif et moins familial.On retrouve sur le segment des les SUV 2018 des véhicules emblématiques comme le Peugeot 3008 qui a battu des records de vente, le BMW X5, l’Audi Q3, le Citroën C5 Aircross, le Nissan Juke ou le Volkswagen Touareg dont la troisième génération a retenu l’attention du public lors du dernier salon de l’automobile.Les constructeurs premium se sont aussi lancés dans l’av

enture du SUV. Jaguar a sorti un superbe modèle électrique, le i-Pace, Porsche commercialise le Cayenne depuis 15 ans déjà et Lamborghini a surpris tout le monde avec l’Urus, une machine de course capable d’atteindre les 305 km/h et de vous emmener à 100 km/h en 3,6 s.

Le SUV Volkswagen Touareg
Flickr/Anton Stetner

Volkswagen Touareg, un SUV qui ne laisse pas indifférent

C’est le SUV le plus costaud du constructeur allemand qui s’apprête à faire son arrivée sur le marché cet été. Avec son énorme calandre intégrant des optiques LED particulièrement réussies, il fait peau neuve pour séduire les amateurs de lignes aussi massives qu’élégantes. Côté moteur, la version de base embarquera un V6 3,0 l. TDI de 286 ch. Si vous n’avez prévu d’investir dans une nouvelle voiture prochainement et que vous souhaitez prolonger la durée de vie de votre SUV première génération, vous trouverez en cliquant sur ce lien des pièces détachées pour votre Touareg.

Prendre avantage des voitures non désirées

Maintenant, vous devez penser à toutes les dépenses supplémentaires impliquées dans la possession de la voiture d’occasion que vous avez choisie. Le coût de votre prime d’assurance automobile dépend du degré de risque que l’assureur pense que vous devriez garantir. Bien que le prix soit crucial, il est essentiel d’acheter une assurance automobile qui fournit le degré de couverture, et les inclusions, qui répondent le mieux à vos besoins. Continuer la lecture de Prendre avantage des voitures non désirées

Internet pour la distribution automobile

Internet est au cœur de la vie quotidienne des français. Réserver une table au restaurant par internet, commander un taxi via le net, étudier en ligne, fait partie de la vie de tous les jours et n’étonne plus personne. Aujourd’hui, même la distribution automobile est en train de prendre place sur le web.  En quelques lignes le détail. Continuer la lecture de Internet pour la distribution automobile

Professionnel de l’automobile : comment équiper son garage ?

Que vous soyez déjà installé ou que vous cherchiez à vous lancer en tant que professionnel de l’automobile, un garage digne de ce nom doit être équipé de plusieurs indispensables que nous allons vous détailler ici. Chaque cas étant particulier, chaque surface de garage étant différente, il convient d’adapter votre équipement de garage en fonction de votre clientèle, de vos besoins et de l’espace disponible.

Un pont élévateur

Indispensable pour travailler correctement sous et autour d’une voiture, le pont élévateur est la pièce maîtresse de votre installation.

En fonction de l’utilisation, vous le choisirez à deux ou à quatre colonnes, ou, si vous avez la place, un de chaque. Le pont 4 colonnes vous permet de travailler sur la géométrie d’un véhicule. Le pont 2 colonnes lui, vous donne libre accès à l’ensemble de la voiture. Dans le cas d’un atelier à l’espace très limité, vous pourrez également opter pour un pont à une seule colonne, cependant le poids maximal de levage est limité.

Vous pourrez également vous équiper d’un pont roulant dit « à ciseaux », afin de pouvoir travailler sous un autre véhicule plus facilement.

Des crics de levage

En plus du pont-élévateur, vous devrez régulièrement pouvoir lever une voiture en quelques instants, il vous faudra donc un ou plusieurs crics roulants. Nous vous conseillons d’en avoir au minimum un par mécanicien travaillant dans le garage, et de varier les modèles. Un cric plat, un cric à grand débattement, etc. N’hésitez pas à consulter votre fournisseur de matériel de garage pour qu’il vous conseille au mieux.
En complément des crics, il faudra bien entendu prévoir des chandelles

Des servantes et l’outillage

Les servantes mobiles sont indispensables pour limiter les déplacements de vos mécaniciens. A prévoir équipées de tout l’outillage nécessaire bien entendu.

Un compresseur d’atelier

Afin de faire fonctionner correctement tout votre outillage pneumatique, un compresseur est indispensable. Il vous sera également très utile pour le gonflage des pneumatiques, le sablage ou la peinture.

Un démonte-pneus et une équilibreuse

Equipement indispensable pour faire de la réparation de crevaison et du changement de pneus, le démonte pneu professionnel vous permettra de gagner du temps lors du démontage et du remontage de pneus. L’équilibreuse est le complément idéal pour proposer un service complet à vos clients.

Une fontaine de nettoyage

Un autre indispensable de tout garage qui se respecte, la fontaine (ou table) de nettoyage permet de dégraisser les pièces et de bien les nettoyer avant de les remonter. Nous vous la conseillons pour du travail de qualité.

Une cabine de sablage

En fonction de vos besoins, vous devrez probablement sabler de petites pièces, ou parfois de grosses, il vous faut donc un espace adapté.

Une cabine de peinture

Si votre garage propose de la carrosserie, il faudra prévoir l’emplacement d’une cabine de peinture. A cette cabine, vous devrez bien entendu ajouter tout le matériel qui l’accompagne.

Conclusion

Voici donc une liste non exhaustive des équipements indispensables lorsque vous équipez votre garage. A cela vous devrez ajouter les classiques consommables, huiles, graisses, nettoyants et autres plombs pour l’équilibrage. N’hésitez pas à consulter votre fournisseur d’équipement de garage préféré pour optimiser votre installation.

Réserver un Taxi Moto qui vous facilite les courses et les sorties

Le matin comme d’habitude, vous vous préparez pour se diriger au travail. Notamment, votre journée est toujours occupée ? Vous rencontrez bien évidemment des problèmes de transport publics vu que vous n’avez pas une voiture pour se déplacer librement. En fait, Paris, La Ville des Lumières est toujours en mouvements, surtout durant les heures de pointe. Bel et bien, vous trouviez une grande difficulté quand vous prenez le train ou le métro, les transports publics sont très chargés.
Continuer la lecture de Réserver un Taxi Moto qui vous facilite les courses et les sorties

De la grêle prévue : Comment protéger ma voiture ?

En été, les journées chaudes et brûlantes se terminent parfois par des orages et des tombées de grêle. Ceci  peut abîmer sérieusement votre voiture. Qu’il s’agisse de la carrosserie ou des parties vitrées, les préjudices peuvent être très graves. De ce fait, il convient de prendre quelques précautions pour préserver votre voiture contre les intempéries et le mauvais temps. On vous a concocté un condensé de conseils pertinents pour éviter d’avoir une voiture avec l’apparence d’une balle de golf. Continuer la lecture de De la grêle prévue : Comment protéger ma voiture ?

Comment trouver un service de taxi en Belgique ?

Tout type de déplacement nécessite le plus souvent un transport terrestre ou aérien. Il est à noter que le service de taxi est un bon moyen de se déplacer sur le plan terrestre.

C’est quoi un service taxi ?

Apparu depuis l’antiquité, le service de taxi est une manière de se déplacer par le transport terrestre qu’est un véhicule automobile. Il se différencie du transport en commun comme le bus, les trains et le métro. Avec un service de taxi, on est conduit par un chauffeur à un endroit bien précis moyennant un coût plus élevé que le bus en commun. Par ailleurs, prendre un service taxi est fait pour les personnes qui n’apprécient pas se mêler avec d’autres personnes ou seulement pour une personne pressée. Le service de taxi reste un bon système de transport rapide !

Les différents types de service de taxi

A la méthode traditionnelle, on distingue le plus souvent les taxis qui se promènent un peu partout et que l’on arrête en pleine route à la volée. C’est lorsqu’un client fait signe à un taxi. Il y a également ceux qui restent sur les stationnements réservés aux taxis. Pour ces deux derniers types de classifications du transport, ils détiennent ce que l’on appelle un taximètre pour mesurer le temps et le trajet à faire.

Ainsi, ils en tirent facilement le prix à payer suivant le tarif fixé par arrêté préfectoral. Cependant, il y a d’autres moyens de trouver un service de taxi en ligne ou également par appel téléphonique. Comme le « Uber » par exemple, il suffit de passer un appel pour avoir une voiture avec un chauffeur à sa disposition. Ce taxi arrive après quelques minutes de votre appel et vous emmène là où vous vouliez aller le plus rapidement possible. Par ailleurs, il existe ce que l’on appelle un VTC ou Voiture de Tourisme avec Chauffeur.

Avec celui-ci, il faut faire une réservation à l’avance en ligne concernant le rendez-vous et l’endroit de la récupération, le trajet à faire, et le prix à payer. Le choix de transport dépend de vos besoins prioritaires.

Le meilleur guide de service de taxi en Belgique

Malgré l’existence des autres types de taxi comme le taxi collectif, le VTC fait fureur actuellement dans le monde entier surtout en Belgique. En effet, dès son apparition en Belgique, il a immédiatement séduit de nombreuses personnes pour sa praticité et le luxe qu’il procure.

Ainsi, il est difficile de s’en lasser et de le faire disparaître. Besoin de rapidité, mais de confort à la fois, faites appel à un VTC en ligne. Pour ce faire, il suffit de faire une réservation sur un site spécialisé en y précisant le temps, l’endroit et le tarif du circuit à effectuer.

Le mandataire, numéro un dans les réseaux de vente automobile

Depuis quelques années, plusieurs enseignes se structurent afin d’offrir aux consommateurs une meilleure option pour acquérir une nouvelle voiture. Ces nouveaux vendeurs professionnels intéressent de plus en plus les gens, car ils agissent en tant qu’intermédiaire entre les concessionnaires et les automobilistes. Continuer la lecture de Le mandataire, numéro un dans les réseaux de vente automobile

Voiture : que choisir pour la ville

Vous souhaitez acheter une voiture essentiellement pour la ville ? Dans ce cas, certains modèles seront plus recommandés que d’autres. En effet, des déplacements urbaines n’amènent pas les mêmes besoins que des plus longs trajets par exemple. Voici donc quelques pistes pour vous orienter dans votre choix. Continuer la lecture de Voiture : que choisir pour la ville

Voiture : les avantages de la location avec option d’achat ou LOA

Vous allez acheter une nouvelle voiture ? Dans ce cas, vous avez sans doute envisagé plusieurs options. Vous avez peut être considéré l’achat d’une voiture d’occasion. Mais si vous souhaitez une voiture neuve, vous avez là encore plusieurs possibilités quant au paiement. Dans cet article, nous allons analyser la location avec option d’achat ou LOA, de plus en plus tendance. Continuer la lecture de Voiture : les avantages de la location avec option d’achat ou LOA

Les informations à savoir avant d’emmener votre voiture chez un garagiste

Vous avez besoin d’emmener votre quatre roues au garage ? Voici quelques informations que vous devez connaitre avant de choisir le professionnel à qui vous allez confier votre voiture.

Les prestations pouvant être fournies par un garagiste

Plusieurs raisons peuvent contraindre un automobiliste à emmener sa voiture chez un garagiste. Il peut s’agir d’une révision du véhicule, par exemple, dans le cas où il envisage d’effectuer un long voyage. Pour ce type de prestation, le garagiste affiche en général la nature des prestations fournies ainsi que le prix sous la forme de forfait. Mais rien n’empêche l’automobiliste de discuter avec le garagiste du type de prestations dont il a besoin pour bénéficier d’un tarif moins cher.

Votre voiture est tombée en panne ? C’est une autre raison pour laquelle vous pouvez emmener votre véhicule au garage. Les prix peuvent considérablement varier d’un garage à un autre. Ainsi, les tarifs appliqués par un petit garage peuvent être très différents de ceux pratiqués par un centre ou un concessionnaire auto. Les prix peuvent aussi varier d’une ville à une autre. Dans tous les cas, le garagiste doit informer de manière claire ses clients concernant ses tarifs.

Que faire en cas de litige avec un garagiste ?

En tant que professionnel, le garagiste a de nombreuses obligations envers ses clients : informations, conseils et résultats. Parfois, lors d’une réparation, le garagiste peut constater de nouveaux problèmes. Dans ce cas, il est tenu de vous informer de ces soucis et vous proposer par la suite des réparations supplémentaires qu’il faut effectuer.

Si un problème survient après une réparation, le garagiste en est responsable et doit réparer la voiture à ses frais. Il est conseillé de toujours demander un ordre de réparation ainsi qu’un devis. Ces documents ne sont pas obligatoires, mais vous en avez besoin en cas de litiges (surfacturation, panne après intervention, etc.). Essayez de régler les problèmes à l’amiable. Si les discussions échouent, vous pouvez saisir le tribunal compétent et choisir un avocat pour défendre vos intérêts.

Choisir un bon garagiste

Pour éviter les mauvaises surprises, ne choisissez pas votre garagiste au hasard. Informez-vous sur le professionnel qui vous a intéressé en visitant son site internet. N’hésitez pas à demander à vos proches ou à vos connaissances s’ils ont un professionnel à vous recommander.

Certains garages offrent à leurs clients des services supplémentaires comme le prêt d’un véhicule de remplacement, le service à domicile, la facilité de paiement, etc. A vous de voir si ces services vous sont utiles. Un bon garagiste prend le temps de vous expliquer les diverses interventions qu’il doit effectuer. Il doit répondre à vos questions d’une manière claire pour vous rassurer. Si vous sentez qu’il ne vous donne que des réponses évasives, il vaut mieux passer votre chemin.

Les démarches pour obtenir votre carte grise

Vous venez d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion ? Cela dit, vous aurez besoin d’une carte grise à votre nom vous permettant de circuler librement et d’identifier votre véhicule. Pour faciliter votre demande de carte grise, sachez que vous pouvez le faire en ligne.

Quelles sont les raisons de faire la demande en ligne ?

L’État a mis en place depuis 2009 un nouveau système d’immatriculation des véhicules. En effet, ce système permet aux professionnels de traiter et de prendre en charge les démarches liées à l’immatriculation des véhicules des automobilistes. Pour cela, ces professionnels travaillant dans le secteur automobile doivent avoir un agrément et une habilitation par le Ministère de l’Intérieur et le Trésor public.

De plus, ce nouveau système a permis à l’État de réduire ses dépenses en fermant certaines sous-préfectures qui ne sont plus rentables. Cette nouvelle démarche administrative a été aussi mise en vigueur afin d’éviter les longues files d’attente devant les guichets de la préfecture ou sous-préfecture suite à l’achat de votre nouveau véhicule. En outre, vous pourrez savoir à l’avance le prix du certificat d’immatriculation grâce au simulateur du prix de la carte grise en ligne.

Comment faire cette demande de carte grise en ligne ?

La démarche est facile et très rapide, vous devrez avoir une connexion pour pouvoir effectuer la demande en ligne. Par la suite, vous devrez créer un compte sur la plateforme Internet de l’Agence Nationale des Titres sécurisés ou sur un site proposant ce service. Pour cela, vous feriez mieux de suivre à la lettre les instructions recommandées afin d’éviter toutes erreurs.

Après la création de votre compte, vous recevrez un e-mail de confirmation pour pouvoir officialiser votre identification ainsi que votre mot de passe. Une fois que vous avez votre compte, vous réussirez une liste de documents nécessaires. Dès que vous arriverez à réunir ces documents, vous devrez l’envoyer sous forme d’un document numérique au centre de traitement de votre choix. Un certificat provisoire d’immatriculation ou un accusé d’enregistrement vous sera envoyé par e-mail après 24 h.

En imprimant ceci, vous pourrez vous déplacer légalement avec votre véhicule jusqu’à l’obtention de votre carte grise définitive. Vous recevrez votre carte grise sous plis sécurisés à votre domicile 15 jours après votre demande. Sachez que pour la demande de carte grise en ligne, seul le paiement par carte bancaire est autorisé. À savoir que s’il s’agit d’une voiture neuve, le garagiste peut effectuer la démarche à votre place. Si vous souhaitez le faire vous-même, il vous suffit de vous rendre sur ce site officiel : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10293

En bref, grâce à la modernisation des démarches administratives, vous n’êtes plus obligés de vous rendre à la préfecture pour pouvoir obtenir votre carte grise. Sachez également que la demande de permis de conduire, la demande de duplicata de carte grise, le changement de domicile et d’autres encore pourront se faire en ligne.

Le marché du crédit auto continue d’avoir le vent en poupe !

Le marché du crédit auto est en plein essor ces dernières années. En effet, de plus en plus de personnes désirent se déplacer par leur propre moyen. Seulement, il n’est pas aisé de se procurer une voiture en un instant. Pour obtenir une voiture, il faut donc recourir au crédit automobile qui permet aux acquéreurs de réaliser leurs rêves d’achat.

L’emprunt est déterminé par un taux d’intérêt qui se calcule généralement par la durée de remboursement. En fonction des clauses de la ratification, on pourra assister à la baisse ou à la hausse de ce taux.

Une croissance exponentielle

La consommation du marché automobile ne cesse de s’envoler, cette croissance est encore manifeste dans le domaine du crédit auto en 2017. En effet, les investissements sur les automobiles neuves ont augmenté de 23.2 % au mois d’août, une progression qui double presque par rapport à celle du premier trimestre 2017. Les différentes catégories de financement comprennent les prêts affectés et la location avec option d’achat encore appelé LOA.

Dans le cas de la location avec option d’achat, l’emprunteur dispose de la possibilité de devenir propriétaire du véhicule à la seule condition de respecter les clauses ratifiées. C’est cette formule qui a permis une augmentation entre 2016 et 2017 des prêts automobiles de l’ordre de 34.8 %. Les montants des opérations de la LOA sont cependant largement au-dessus de ceux des crédits affectés (442 et 415 millions d’euros pour le mois d’aout respectivement).

Réaliser votre rêve avec un petit budget

Les prêts affectés sont des fonds exclusivement réservés à l’achat d’un véhicule. Même s’ils sont loin de concurrencer les LOA, ils constituent néanmoins une branche de la croissance du marché du crédit auto. Dans l’ensemble, ils ont progressé de 24.6 % et les prêts affectés aux autos rassemblent à eux seuls 16.2 %, une hausse principalement due aux investissements dans les modèles d’occasions. Ils sont souvent plus intéressants que les prêts non affectés.

Cette forme d’octroiement de crédit auto proposé par les concessionnaires et les banques sont le principal facteur de la demande de plus en plus élevée et de la production en masse des véhicules. Avec ces multiples offres de crédits auto, il est possible de trouver celle qui s’adapte à votre situation. En plus, vous pouvez avoir une assurance emprunteur qui vous protège contre les vols et accidents.

L’assurance auto au kilomètre, s’assurer en fonction de ses besoins

Alors que la distance parcourue en moyenne par les français est de 12000 km par an, force est de constater que tout le monde n’a pas la même utilisation de sa voiture. Et pourtant, on constate que la plupart des conducteurs ignorent l’existence ou le fonctionnement d’assurances spécifiques pour les personnes qui auraient une consommation kilométrique inférieure à cette moyenne pour de multiples raisons (voiture de collection, étudiant…). Cette assurance se nomme l’assurance auto au kilomètre, et reste encore très peu utilisée par les personnes qui utilisent occasionnellement leur véhicule alors qu’elle pourrait leur permettre de réaliser des économies certaines, jusqu’à 40% sur leur prime d’assurance dans certains cas.

Les deux possibilités pour s’assurer au kilomètre

Pourquoi payer une assurance plein tarif si vous utilisez votre véhicule que pour faire des distances courtes ? C’est à partir de cette problématique que les compagnies d’assurance auto ont décidé de lancer des contrats spécifiques pour donner la possibilité aux utilisateurs de payer uniquement leur assurance en fonction de leur distance réellement parcourue.

Il existe actuellement deux cas vis-à-vis de l’assurance au kilomètre :

Le forfait

Tout d’abord, l’assurance au kilomètre qui va être mise en place sur la base d’un forfait kilométrique, c’est-à-dire sur la définition d’une distance préétablie que vous devrez renseigner auprès de votre assureur. Il s’agit d’un nombre de kilomètres à partir duquel vous vous engagez auprès de votre assureur à ne pas dépasser, vous permettant ainsi d’obtenir un tarif d’assurance réduit.

Si vous roulez plus que ce que vous avez prévu, alors vous devrez faire face à une prime que vous devrez payer. Pour résumer, soit vous dépassez votre forfait kilométrique et vous payez une sorte de majoration, soit vous faite moins que prévu et à ce moment-là vous pourrez utiliser votre crédit pour le kilométrage de l’année prochaine.

Pay as you drive

Il peut être difficile de définir avec précision le nombre de kilomètres que l’on va effectuer sur un an. C’est la raison pour laquelle il existe une autre formule que le forfait kilométrique concernant ce type d’assurance auto, à savoir l’assurance « Pay as you drive ». Ce type d’assurance vous permet de ne pas payer une assurance sur un an mais de la payer en fonction de votre kilométrage en direct. Il faut cependant installer dans votre véhicule un boîtier électronique qui va envoyer directement le nombre de kilométrages effectué à votre assureur, ce dernier pourra ainsi définir le montant à vous faire payer en fonction des données qu’il aura recueillies. Cette formule peut être intéressante dans le cas où vous avez une utilisation anarchique de votre véhicule et que vous ne désirez pas vous engager à payer sur une année.

Il est à noter que ce type de contrat d’assurance auto au kilomètre fonctionne de la même manière qu’un contrat d’assurance auto classique. Vous pouvez ainsi disposer de garanties étendues voire même opter pour un contrat tout risque ou encore être couvert au tiers. Il faut simplement avoir une bonne connaissance de ses habitudes de déplacement ou auquel cas mettre en place un boîtier qui vous permettra d’être transparent vis-à-vis votre assureur.

Pour ce type d’assurance, sachez que le prix sera en moyenne compris entre 0,010€ et 0,040 € le kilomètre. Noter par ailleurs que si vous optez pour l’installation d’un boîtier, la plupart des assureurs vous factureront la désinstallation de ce dernier.

Comment trouver l’assurance adaptée à ses moyens ?

Pour trouver l’assurance auto au kilomètre qui vous convient le mieux, sachez qu’il s’agit d’une formule qui est aujourd’hui largement répendue chez la plupart des assureurs (Macif, Assuréo, Euro Assurance, Eurofil, All Assur…). De ce fait, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence, par exemple en consultant un comparatif des assurances auto au kilomètre en ligne afin d’avoir une vision plus globale des tarifs qui sont pratiqués sur le marché et des garanties possibles. Vous aurez la possibilité soit de faire un devis directement sur le site de l’assureur concerné (la réponse est généralement de 48h maximum) ou bien en utilisant un site de comparatif spécialisé dans les assurances autos.

Vous pouvez aussi contacter votre assureur afin de vérifier ce qu’il propose en la matière. N’hésitez pas non plus à faire votre propre enquête, en consultant les sites d’avis de consommateurs certifiés ou encore en contactant directement l’assurance qui vous intéresse pour lui poser vos questions, cela sera par exemple l’occasion pour vous de pouvoir tester le service clientèle, dont la qualité reste un facteur indispensable lors de l’utilisation d’une assurance de ce type.

Toutes les étapes pour devenir chauffeur VTC

chauffeur vtc

Etre chauffeur VTC (Voiture de transport avec chauffeur), c’est un métier qui fait de plus en plus de passionnés. Pour le pratiquer, il va falloir suivre les règles. Notons en effet que cette activité est bel et bien encadrée par une loi nommée Thévenoud, promulguée au mois d’octobre 2014. Elle embarque plusieurs mesures à respecter par les diverses plateformes de chauffeur privé comme Uber, MarcelCab et LeCab. Désireux de tenter votre chance ? Voici les démarches qu’il faut suivre pour devenir vtc.

Se former, c’est primordial !

Personne ne peut devenir vtc sans avoir réussi un examen qui dure environ 3 heures et demi. Ce dernier comporte six épreuves concernant notamment les règles du transport, la gestion d’entreprise, la sécurité routière, la relation client ainsi que la compréhension de l’anglais et du français. Lors de cet examen, les candidats doivent effectuer des exercices sous forme de QCM.

Pour trouver les bonnes réponses et ne commettre aucune erreur, suivre une formation vtc est vivement conseillé. Certes, elle n’est pas obligatoire et elle peut être onéreuse. Toutefois, cette formation permet aux candidats de bien préparer l’examen et d’accroître leur taux de succès. Pour information, l’examen vient remplacer la formation obligatoire de 250 heures imposée aux futurs chauffeurs VTC avant le 1er janvier 2016. En réussissant les  épreuves, les candidats ont droit à une carte vtc qui leur permet d’exercer le métier en toute légalité.

Les démarches d’obtention de la carte VTC

Pour décrocher la carte vtc qui vous permet de circuler sur toutes les routes de France en toute quiétude, il faut déposer une demande écrite auprès du préfet du département de votre lieu de résidence. En général, le document est délivré dans un délai de 3 mois si toutes les conditions sont remplies. Il faut, entre autres, réussir à l’examen VTC. Puis, il faut disposer d’un certificat médical indiquant l’aptitude à la pratique du métier, d’un permis B daté de plus de 3 ans et d’une attestation pour avoir suivi une formation sur la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) datée de moins de 2 ans. La préfecture va également vérifier que le candidat n’a pas encore commis des délits.

vtc

La demande de licence

Pour devenir vtc, il faut aussi avoir un statut juridique. Ainsi, après obtention de la carte professionnelle, vous devez fonder une société ou bien demander le statut d’auto-entrepreneur. Le choix entre ces deux structures vous revient. Le statut d’auto-entrepreneur offre de nombreux avantages au début, mais il présente des inconvénients lorsque l’activité prospère. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il vous oblige à respecter un plafond de chiffre d’affaires. La plupart des chauffeurs VTC misent souvent sur la création de SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) de VTC.  Il faut préciser que sans un cadre juridique, un chauffeur ne peut pas obtenir une licence vtc vu qu’il ne sera pas enregistré au registre du commerce.

La demande d’une licence

Après avoir immatriculé votre société auprès du greffe du Tribunal de commerce, vous pouvez demander une licence vtc.  Ce document est délivré par le registre des VTC. Pour l’avoir, il faut faire l’inscription au site du Ministère des Transports en présentant quelques pièces comme une attestation d’assurance de la responsabilité civile professionnelle, un justificatif d’immatriculation de l’entreprise, une copie de la carte grise du véhicule, une copie de la carte vtc ainsi qu’un justificatif de la capacité financière. Notons que la licence est valable pour une durée de 5 ans.

Combien coûte une plaque d’immatriculation en France ?

Le prix d’une plaque d’immatriculation en France dépend avant tout du matériau choisi et du type de plaques (anciennes plaques dites F.N.I ou nouvelles plaques dites S.I.V).

  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en aluminium est de 10€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en plastique est de 12€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en aluminium est de 15€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en plastique est de 20€ TTC

Le prix d’une plaque d’immatriculation en aluminium

Les plaques d’immatriculation en aluminium sont les plus économiques. Leur prix varie principalement selon le type de plaque choisie. En effet, les anciennes plaques d’immatriculation (F.N.I, antérieures à 2009) sont moins chères et coûtent en moyenne 10€ TTC l’unité. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent quant à elles, en moyenne, 15€ TTC.

Le prix d’une plaque d’immatriculation en plastique

Les plaques d’immatriculation en plastique sont beaucoup plus esthétiques que les plaques en métal. Comme pour les plaques en alu, leur prix dépendra du type choisi : ancienne ou nouvelle plaque. En effet, les anciennes plaques F.N.I en plastiques vous coûteront en moyenne 12€ TTC. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent, quant à elles et en moyenne, 20€ TTC.

Acheter ses plaques d’immatriculation en ligne ou en magasin ?

Les exemples de prix ci-dessus sont bien entendu susceptibles de varier selon le lieu de votre achat. En effet, les prix pratiqués sur internet seront généralement plus abordables qu’en magasin physique. N’hésitez pas à faire le tour des différents sites internet qui en proposent afin de trouver le prix le plus abordable.

N’oubliez pas non plus que la pose d’une plaque d’immatriculation a un coût (environs 5 à 10€). Mais rien ne vous empêche de monter vos plaques tout seul, notamment si vous êtes bricoleur.

Enfin, notez qu’à partir du 31 décembre 2020, les anciennes plaques d’immatriculation ne seront plus homologuées et ils vous sera nécessaire de les remplacer par des nouvelles plaques minéralogiques type S.I.V.

Comment bien choisir sa Dashcam en 2017 ?

Une dashcam est aujourd’hui presque indispensable pour chaque automobiliste. Elle permet notamment d’améliorer la sécurité, de réaliser des économies sur les contrats d’assurance ou peut-être faire valoir les enregistrements en cas de litige. La dashcam est ainsi très populaire et les modèles se multiplient sur le marché. Comment choisir celle qui correspond le mieux à son besoin ?

Se familiariser avec les critères de sélection

Comme pour une caméra sportive, la dashcam présente différents aspects qui la rendent plus performante que d’autres. Parmi ces critères de choix, il y a notamment l’existence des appareils à unique ou double objectif. Pour les dashcam avec un seul objectif, les scènes à l’arrière sont un peu difficiles à acquérir. Par contre, avec un objectif placé à l’avant comme à l’arrière du véhicule, il sera possible à l’automobiliste de surveiller tout ce qui se passe autour de son auto, à l’extérieur comme à l’intérieur. Les images seront en effet retransmises sur un même écran principal.

Ensuite, il y a aussi la qualité de l’image qui est un point incontournable dans le choix d’une dashcam. Un modèle proposant une qualité d’image avec résolution Full HD est bien plus satisfaisant. Ces modèles proposent une clarté exceptionnelle qui permettra de retrouver même les petits détails contenus dans une vidéo. Toutefois, les images en simple HD ne sont pas non plus si mal. Les images sont claires mais pas autant que les Full HD. Ces dashcam conviennent donc aux automobilistes avec des budgets limités. Sinon, il est à noter que l’utilisation d’un stabilisateur intégré ou appuyant l’enregistreur vidéo est un atout considérable pour obtenir des images claires et nettes pendant le déplacement du véhicule.

Les meilleures dashcam du marché en 2017

Selon les professionnels du high-tech qui ont testé les différents modèles de dashcam sur le marché, on peut retrouver ces différents critères sur le top 10 des meilleures dashcam proposés en vente actuellement. Par classement général, le titre de la meilleur dashcam en 2017 est tenu par le Dashcam Toguard qui propose une connectivité Wifi, une qualité d’image en Full HD de 1080p et un objectif à grand angle à 170 degrés. Après ce modèle, il y a la Rexing V1P qui est à la fois discrète, abordable, une image en Full HD et également un grand angle. La troisième place est attribuée à la Toguard F2.0 qui affiche un écran LCD 2,7 pouces, une qualité d’image en Full HD de 1080p H.254, un capteur-G, LDWS, FCWS et un moniteur de stationnement.

Pour plus de praticité, les produits Go Pro peuvent également être utilisés comme dashcam. Toutefois, il faudra se munir de quelques éléments comme un élément de fixation de la caméra, un dispositif d’alimentation de la caméra en plein fonctionnement et un adaptateur USB 12 volts ou même d’un chargeur.

Comment mettre une carte grise au nom de deux personnes ?

Il est parfois utilise d’inscrire deux noms sur votre certification d’immatriculation

Tout véhicule doit être immatriculé. Aujourd’hui, il est possible de mettre une seule carte grise sous deux noms différents. Malgré les quelques démarches spécifiques à réaliser, cette option s’avère très intéressante pour ceux qui partagent un véhicule commun. Comment faire cela ? Quelles sont ces diverses démarches à suivre ?

Les différentes possibilités permettant la mise en place de deux noms sur une carte grise

On peut faire évoluer un certificat d’immatriculation en y indiquant les coordonnées d’un autre titulaire. La plupart du temps, cette démarche constitue un changement de propriétaire, ce qui exige le paiement de taxes complémentaires. En cas de mariage par exemple, un délai d’un mois est fourni après le mariage, si vous souhaitez ajouter le nom de votre femme ou votre mari sur votre carte grise.

En cas d’achat en leasing, la modification de la carte grise est soumise à des formalités particulières dont le précédent propriétaire sera en charge. Ce dernier devra vous communiquer les documents nécessaires à cet effet. Dans certains cas, il est possible d’effectuer cette opération en ligne ou par courrier.

Les étapes à suivre afin de réaliser une carte grise à deux noms

Vous souhaitez donc indiquer sur votre carte grise le nom d’un de vos proches ? Voici donc les différentes procédures qu’il faut soigneusement respecter en vue de réussir cette opération.

Il faut soumettre sa demande au service des cartes grises d’une préfecture ou une sous-préfecture. Il existe d’ailleurs plusieurs plateformes en ligne, qui se spécialisent dans le traitement de ces cartes grises. Les formalités à remplir pour l’ajout d’un autre nom sur le certificat d’immatriculation s’apparentent à celles d’une cession de véhicule, sauf bien sûr si vous changez de situation matrimoniale.

Pour l’ajout d’un simple concubin, il n’y aura aucune exonération de taxe. De plus, quelques documents seront à fournir. D’abord, un certificat  d’immatriculation barré avec la mention « vendu le » ou « cédé le », sans oublier la signature du propriétaire de la carte grise sont nécessaires. Ensuite, il faudra également se munir des pièces d’identité des deux noms, avec le justificatif de domicile du titulaire principal. Une attestation du contrôle technique pour les véhicules de plus de 4 ans est également indispensable.

Enfin, il faudra compléter les formulaires de demande d’immatriculation ainsi que de certificat de cession.