Quelles informations peut-on obtenir d’une plaque d’immatriculation ?

Des situations vous conduisent souvent à vous interroger s’il est possible d’obtenir certaines informations à partir d’une plaque d’immatriculation. Il en est ainsi lorsque vous souhaitez connaitre l’identité du propriétaire d’un véhicule ayant commis un délit de fuite après vous avoir percuté par l’arrière. Un automobiliste a quitté un parking en y oubliant un objet de valeur, comment pourrez-vous lui prévenir que son bien est entre de bonnes mains ? Ou tout simplement vous souhaitez connaitre l’identité d’une jolie jeune femme dans la voiture d’à côté. Des rumeurs circulent actuellement sur la possibilité d’obtenir une bonne quantité d’informations par le biais de sa plaque minéralogique. Est-ce possible ? Quel type d’informations peut-on recueillir ?

Connaitre l’identité de l’automobiliste par le biais de sa plaque d’immatriculation

En principe, l’accès au système d’immatriculation des véhicules (SIV) est réservé uniquement à une catégorie restreinte de personnes. En effet, seuls la gendarmerie, la police, les préfectures, les administrations et le gouvernement peuvent accéder au fichier SIV. Ces documents et informations leur sont utiles dans l’exécution de leur travail. Bien entendu, les particuliers n’ont pas le droit de les consulter afin d’éviter des abus.

En cas de délit de fuite ou mauvais comportement sur la route, ce que vous pourrez faire c’est de porter plainte. De cette manière, vous pourrez identifier facilement le propriétaire du véhicule à l’issu de l’enquête menée par les responsables. Malheureusement, le chemin semble complexe, voire même impossible pour un particulier qui veut connaitre l’identité d’un automobiliste ayant oublié son sac à dos sur le parking ou de la belle jeune femme dans la voiture d’à côté. À noter également que l’obtention du numéro de téléphone de l’automobiliste par le biais de sa plaque d’immatriculation est impossible dans le souci de préserver la vie privée de chacun.

L’immatriculation permet-elle d’identifier le modèle d’un véhicule ?

Actuellement, plusieurs sites de vente en ligne de pièces détachées ou pour la côte de voiture permettent d’identifier de façon claire le modèle du véhicule à partir de son immatriculation. Il suffit à l’utilisateur de taper la série de lettres et de chiffres, et le tour est joué. Cependant, le remploi d’une telle information exige préalablement l’autorisation de la préfecture.

Obtenir le numéro de série de la voiture

La suite de lettres et de chiffres inscrits sur la plaque minéralogique ne permet pas de déterminer le numéro de série du véhicule. Pour l’acquérir, il vous faut voir la voiture en question. Rassurez-vous, le vehicle identification number (ou VIN) est inscrit visiblement sur plusieurs endroits tels qu’au niveau de la partie inférieure du pare-brise.

Le département est-il identifiable ?

Déterminer le département ou la région d’origine de la voiture est possible. Cela se fait par le biais de deux ou trois derniers caractères inscrits sur la plaque d’immatriculation. Mais depuis quelque temps, les automobilistes ont tendance à inscrire sur leur voiture le département de leur choix. Ce qui ne rend pas certaine la véracité de l’information fournie par la plaque minéralogique.

Pour conclure, l’immatriculation peut contenir certaines informations confidentielles, ce qui ne permet pas à tout le monde d’y avoir accès. Cependant, quelques exceptions s’imposent.

Plaque d’immatriculation illisible : attention aux sanctions peuvent être encourues

Avec les routes enneigées de cet hiver, il se peut que notre plaque d’immatriculation soit illisible, voire invisible. Si cela n’est pas vraiment notre intention, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une infraction punie par la loi.

Des sanctions au programme

En effet, tous ceux qui iront à l’encontre de cette interdiction vont se voir coller une amende. D’ailleurs, le commissaire Bertrand Caroy de la Zone de Police boraine n’a pas mâché ses mots en parlant de ce sujet. Mot pour mot, il a dit : « Les policiers vont automatiquement interpeller le conducteur et vont verbaliser le conducteur, ou lui demander de nettoyer sa plaque, ce qui va généralement l’embêter. Mais au moins, on fait cesser l’infraction ! » Bien que cela se passe en Belgique, il n’est néanmoins pas à exclure qu’une telle réglementation s’applique aussi en France durant l’hiver. D’autant plus que les plaques qui deviennent illisibles sont un fâcheux problème qui touche tous les pays du monde entier.

Ainsi, si vous vous faites interpeller par la police en route, ne comptez pas vous excuser en disant que c’est la faute de la neige ou de la boue. Avant de prendre la route, assurez-vous que votre plaque soit bien propre et qu’il ne sera pas difficile de la lire que ce soit pour les agents de la police ou encore les radars. La plaque doit toujours être bien visible afin de pouvoir identifier le véhicule et poursuivre le conducteur au cas où il commettrait une infraction. D’ailleurs, la non-observation de cette règle peut ouvrir voie à une amende pour le conducteur de la voiture.

Cependant, si l’automobiliste fait exprès de rendre sa plaque d’immatriculation illisible (en la recouvrant par exemple), il peut encourir une sanction plus sévère. Au pire, son permis de conduire pourra en effet lui être retiré. Sans parler de l’emprisonnement qu’il peut faire l’objet et dont le délai est fonction de la nature du délit commis.

Bien nettoyer sa voiture avant de partir

Bref, nous savons tous en ce moment que la neige contribue à cacher notre plaque d’immatriculation. Cependant, pour éviter les amendes et sanctions de tout genre, prenez toujours le temps de bien la nettoyer avant de partir de chez vous. Pour éviter que les neiges s’y amassent, il existe même des produits sur le marché que vous pourrez utiliser.