Le mandataire, numéro un dans les réseaux de vente automobile

Depuis quelques années, plusieurs enseignes se structurent afin d’offrir aux consommateurs une meilleure option pour acquérir une nouvelle voiture. Ces nouveaux vendeurs professionnels intéressent de plus en plus les gens, car ils agissent en tant qu’intermédiaire entre les concessionnaires et les automobilistes. Continuer la lecture de Le mandataire, numéro un dans les réseaux de vente automobile

Voiture : que choisir pour la ville

Vous souhaitez acheter une voiture essentiellement pour la ville ? Dans ce cas, certains modèles seront plus recommandés que d’autres. En effet, des déplacements urbaines n’amènent pas les mêmes besoins que des plus longs trajets par exemple. Voici donc quelques pistes pour vous orienter dans votre choix. Continuer la lecture de Voiture : que choisir pour la ville

Voiture : les avantages de la location avec option d’achat ou LOA

Vous allez acheter une nouvelle voiture ? Dans ce cas, vous avez sans doute envisagé plusieurs options. Vous avez peut être considéré l’achat d’une voiture d’occasion. Mais si vous souhaitez une voiture neuve, vous avez là encore plusieurs possibilités quant au paiement. Dans cet article, nous allons analyser la location avec option d’achat ou LOA, de plus en plus tendance. Continuer la lecture de Voiture : les avantages de la location avec option d’achat ou LOA

Les informations à savoir avant d’emmener votre voiture chez un garagiste

Vous avez besoin d’emmener votre quatre roues au garage ? Voici quelques informations que vous devez connaitre avant de choisir le professionnel à qui vous allez confier votre voiture.

Les prestations pouvant être fournies par un garagiste

Plusieurs raisons peuvent contraindre un automobiliste à emmener sa voiture chez un garagiste. Il peut s’agir d’une révision du véhicule, par exemple, dans le cas où il envisage d’effectuer un long voyage. Pour ce type de prestation, le garagiste affiche en général la nature des prestations fournies ainsi que le prix sous la forme de forfait. Mais rien n’empêche l’automobiliste de discuter avec le garagiste du type de prestations dont il a besoin pour bénéficier d’un tarif moins cher.

Votre voiture est tombée en panne ? C’est une autre raison pour laquelle vous pouvez emmener votre véhicule au garage. Les prix peuvent considérablement varier d’un garage à un autre. Ainsi, les tarifs appliqués par un petit garage peuvent être très différents de ceux pratiqués par un centre ou un concessionnaire auto. Les prix peuvent aussi varier d’une ville à une autre. Dans tous les cas, le garagiste doit informer de manière claire ses clients concernant ses tarifs.

Que faire en cas de litige avec un garagiste ?

En tant que professionnel, le garagiste a de nombreuses obligations envers ses clients : informations, conseils et résultats. Parfois, lors d’une réparation, le garagiste peut constater de nouveaux problèmes. Dans ce cas, il est tenu de vous informer de ces soucis et vous proposer par la suite des réparations supplémentaires qu’il faut effectuer.

Si un problème survient après une réparation, le garagiste en est responsable et doit réparer la voiture à ses frais. Il est conseillé de toujours demander un ordre de réparation ainsi qu’un devis. Ces documents ne sont pas obligatoires, mais vous en avez besoin en cas de litiges (surfacturation, panne après intervention, etc.). Essayez de régler les problèmes à l’amiable. Si les discussions échouent, vous pouvez saisir le tribunal compétent et choisir un avocat pour défendre vos intérêts.

Choisir un bon garagiste

Pour éviter les mauvaises surprises, ne choisissez pas votre garagiste au hasard. Informez-vous sur le professionnel qui vous a intéressé en visitant son site internet. N’hésitez pas à demander à vos proches ou à vos connaissances s’ils ont un professionnel à vous recommander.

Certains garages comme AVM Auto offrent à leurs clients des services supplémentaires comme le prêt d’un véhicule de remplacement, le service à domicile, la facilité de paiement, etc. A vous de voir si ces services vous sont utiles. Un bon garagiste prend le temps de vous expliquer les diverses interventions qu’il doit effectuer. Il doit répondre à vos questions d’une manière claire pour vous rassurer. Si vous sentez qu’il ne vous donne que des réponses évasives, il vaut mieux passer votre chemin.

Les démarches pour obtenir votre carte grise

Vous venez d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion ? Cela dit, vous aurez besoin d’une carte grise à votre nom vous permettant de circuler librement et d’identifier votre véhicule. Pour faciliter votre demande de carte grise, sachez que vous pouvez le faire en ligne.

Quelles sont les raisons de faire la demande en ligne ?

L’État a mis en place depuis 2009 un nouveau système d’immatriculation des véhicules. En effet, ce système permet aux professionnels de traiter et de prendre en charge les démarches liées à l’immatriculation des véhicules des automobilistes. Pour cela, ces professionnels travaillant dans le secteur automobile doivent avoir un agrément et une habilitation par le Ministère de l’Intérieur et le Trésor public.

De plus, ce nouveau système a permis à l’État de réduire ses dépenses en fermant certaines sous-préfectures qui ne sont plus rentables. Cette nouvelle démarche administrative a été aussi mise en vigueur afin d’éviter les longues files d’attente devant les guichets de la préfecture ou sous-préfecture suite à l’achat de votre nouveau véhicule. En outre, vous pourrez savoir à l’avance le prix du certificat d’immatriculation grâce au simulateur du prix de la carte grise en ligne.

Comment faire cette demande de carte grise en ligne ?

La démarche est facile et très rapide, vous devrez avoir une connexion pour pouvoir effectuer la demande en ligne. Par la suite, vous devrez créer un compte sur la plateforme Internet de l’Agence Nationale des Titres sécurisés ou sur un site proposant ce service. Pour cela, vous feriez mieux de suivre à la lettre les instructions recommandées afin d’éviter toutes erreurs.

Après la création de votre compte, vous recevrez un e-mail de confirmation pour pouvoir officialiser votre identification ainsi que votre mot de passe. Une fois que vous avez votre compte, vous réussirez une liste de documents nécessaires. Dès que vous arriverez à réunir ces documents, vous devrez l’envoyer sous forme d’un document numérique au centre de traitement de votre choix. Un certificat provisoire d’immatriculation ou un accusé d’enregistrement vous sera envoyé par e-mail après 24 h.

En imprimant ceci, vous pourrez vous déplacer légalement avec votre véhicule jusqu’à l’obtention de votre carte grise définitive. Vous recevrez votre carte grise sous plis sécurisés à votre domicile 15 jours après votre demande. Sachez que pour la demande de carte grise en ligne, seul le paiement par carte bancaire est autorisé. À savoir que s’il s’agit d’une voiture neuve, le garagiste peut effectuer la démarche à votre place. Si vous souhaitez le faire vous-même, il vous suffit de vous rendre sur ce site officiel : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10293

En bref, grâce à la modernisation des démarches administratives, vous n’êtes plus obligés de vous rendre à la préfecture pour pouvoir obtenir votre carte grise. Sachez également que la demande de permis de conduire, la demande de duplicata de carte grise, le changement de domicile et d’autres encore pourront se faire en ligne.

Le marché du crédit auto continue d’avoir le vent en poupe !

Le marché du crédit auto est en plein essor ces dernières années. En effet, de plus en plus de personnes désirent se déplacer par leur propre moyen. Seulement, il n’est pas aisé de se procurer une voiture en un instant. Pour obtenir une voiture, il faut donc recourir au crédit automobile qui permet aux acquéreurs de réaliser leurs rêves d’achat.

L’emprunt est déterminé par un taux d’intérêt qui se calcule généralement par la durée de remboursement. En fonction des clauses de la ratification, on pourra assister à la baisse ou à la hausse de ce taux. En choisissant votre crédit auto sur Maaf.fr, vous vous assurez de recevoir le meilleur taux.

Une croissance exponentielle

La consommation du marché automobile ne cesse de s’envoler, cette croissance est encore manifeste dans le domaine du crédit auto en 2017. En effet, les investissements sur les automobiles neuves ont augmenté de 23.2 % au mois d’août, une progression qui double presque par rapport à celle du premier trimestre 2017. Les différentes catégories de financement comprennent les prêts affectés et la location avec option d’achat encore appelé LOA.

Dans le cas de la location avec option d’achat, l’emprunteur dispose de la possibilité de devenir propriétaire du véhicule à la seule condition de respecter les clauses ratifiées. C’est cette formule qui a permis une augmentation entre 2016 et 2017 des prêts automobiles de l’ordre de 34.8 %. Les montants des opérations de la LOA sont cependant largement au-dessus de ceux des crédits affectés (442 et 415 millions d’euros pour le mois d’aout respectivement).

Réaliser votre rêve avec un petit budget

Les prêts affectés sont des fonds exclusivement réservés à l’achat d’un véhicule. Même s’ils sont loin de concurrencer les LOA, ils constituent néanmoins une branche de la croissance du marché du crédit auto. Dans l’ensemble, ils ont progressé de 24.6 % et les prêts affectés aux autos rassemblent à eux seuls 16.2 %, une hausse principalement due aux investissements dans les modèles d’occasions. Ils sont souvent plus intéressants que les prêts non affectés.

Cette forme d’octroiement de crédit auto proposé par les concessionnaires et les banques sont le principal facteur de la demande de plus en plus élevée et de la production en masse des véhicules. Avec ces multiples offres de crédits auto, il est possible de trouver celle qui s’adapte à votre situation. En plus, vous pouvez avoir une assurance emprunteur qui vous protège contre les vols et accidents.

Maaf.fr : le simulateur de crédit en ligne

Le simulateur de crédit est un outil essentiel qui vous permet de tester en temps réel votre crédit auto en ligne. Il vous propose après étude, des offres qui répondront le mieux à vos besoins et vous permettent de choisir un crédit auto à un taux préférentiel.

Maaf.fr vous offre aussi des garanties qu’elles soient incluses ou optionnelles en étalant ces dernières sur plusieurs formules au choix. Vous aurez aussi à des réductions disponibles à travers les Bonus auto MAAF qui vous permettront d’accéder au pack crédit + assurance auto. Cette offre permet de jumeler un crédit auto à taux compétitif et une assurance auto tous risques.

Le crédit auto Maaf est flexible et s’ajuste à votre budget, il peut financer en partie ou en totalité votre voiture qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’un modèle plus ancien. Sa fourchette va de 3.000 € à 75.000 € et s’étale de 12 à 72 mois avec la possibilité de choisir la date prélèvement. Vous n’avez aussi aucun apport personnel à fournir et pas de frais de dossier. Ce crédit vous couvre grâce à une assurance emprunteur qui vous soutient en cas de défaut de paiement. Une option Indemnisation +(4) permet de bénéficier une fois souscrite d’une protection qui s’étalent sur 4 ans et prend en charge tous les risques que votre voiture pourrait courir.

L’assurance auto au kilomètre, s’assurer en fonction de ses besoins

Alors que la distance parcourue en moyenne par les français est de 12000 km par an, force est de constater que tout le monde n’a pas la même utilisation de sa voiture. Et pourtant, on constate que la plupart des conducteurs ignorent l’existence ou le fonctionnement d’assurances spécifiques pour les personnes qui auraient une consommation kilométrique inférieure à cette moyenne pour de multiples raisons (voiture de collection, étudiant…). Cette assurance se nomme l’assurance auto au kilomètre, et reste encore très peu utilisée par les personnes qui utilisent occasionnellement leur véhicule alors qu’elle pourrait leur permettre de réaliser des économies certaines, jusqu’à 40% sur leur prime d’assurance dans certains cas comme le précise le comparateur detective-banque.fr.

Les deux possibilités pour s’assurer au kilomètre

Pourquoi payer une assurance plein tarif si vous utilisez votre véhicule que pour faire des distances courtes ? C’est à partir de cette problématique que les compagnies d’assurance auto ont décidé de lancer des contrats spécifiques pour donner la possibilité aux utilisateurs de payer uniquement leur assurance en fonction de leur distance réellement parcourue.

Il existe actuellement deux cas vis-à-vis de l’assurance au kilomètre :

Le forfait

Tout d’abord, l’assurance au kilomètre qui va être mise en place sur la base d’un forfait kilométrique, c’est-à-dire sur la définition d’une distance préétablie que vous devrez renseigner auprès de votre assureur. Il s’agit d’un nombre de kilomètres à partir duquel vous vous engagez auprès de votre assureur à ne pas dépasser, vous permettant ainsi d’obtenir un tarif d’assurance réduit.

Si vous roulez plus que ce que vous avez prévu, alors vous devrez faire face à une prime que vous devrez payer. Pour résumer, soit vous dépassez votre forfait kilométrique et vous payez une sorte de majoration, soit vous faite moins que prévu et à ce moment-là vous pourrez utiliser votre crédit pour le kilométrage de l’année prochaine.

Pay as you drive

Il peut être difficile de définir avec précision le nombre de kilomètres que l’on va effectuer sur un an. C’est la raison pour laquelle il existe une autre formule que le forfait kilométrique concernant ce type d’assurance auto, à savoir l’assurance « Pay as you drive ». Ce type d’assurance vous permet de ne pas payer une assurance sur un an mais de la payer en fonction de votre kilométrage en direct. Il faut cependant installer dans votre véhicule un boîtier électronique qui va envoyer directement le nombre de kilométrages effectué à votre assureur, ce dernier pourra ainsi définir le montant à vous faire payer en fonction des données qu’il aura recueillies. Cette formule peut être intéressante dans le cas où vous avez une utilisation anarchique de votre véhicule et que vous ne désirez pas vous engager à payer sur une année.

Il est à noter que ce type de contrat d’assurance auto au kilomètre fonctionne de la même manière qu’un contrat d’assurance auto classique. Vous pouvez ainsi disposer de garanties étendues voire même opter pour un contrat tout risque ou encore être couvert au tiers. Il faut simplement avoir une bonne connaissance de ses habitudes de déplacement ou auquel cas mettre en place un boîtier qui vous permettra d’être transparent vis-à-vis votre assureur.

Pour ce type d’assurance, sachez que le prix sera en moyenne compris entre 0,010€ et 0,040 € le kilomètre. Noter par ailleurs que si vous optez pour l’installation d’un boîtier, la plupart des assureurs vous factureront la désinstallation de ce dernier.

Comment trouver l’assurance adaptée à ses moyens ?

Pour trouver l’assurance auto au kilomètre qui vous convient le mieux, sachez qu’il s’agit d’une formule qui est aujourd’hui largement répendue chez la plupart des assureurs (Macif, Assuréo, Euro Assurance, Eurofil, All Assur…). De ce fait, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence, par exemple en consultant un comparatif des assurances auto au kilomètre en ligne afin d’avoir une vision plus globale des tarifs qui sont pratiqués sur le marché et des garanties possibles. Vous aurez la possibilité soit de faire un devis directement sur le site de l’assureur concerné (la réponse est généralement de 48h maximum) ou bien en utilisant un site de comparatif spécialisé dans les assurances autos.

Vous pouvez aussi contacter votre assureur afin de vérifier ce qu’il propose en la matière. N’hésitez pas non plus à faire votre propre enquête, en consultant les sites d’avis de consommateurs certifiés ou encore en contactant directement l’assurance qui vous intéresse pour lui poser vos questions, cela sera par exemple l’occasion pour vous de pouvoir tester le service clientèle, dont la qualité reste un facteur indispensable lors de l’utilisation d’une assurance de ce type.

Toutes les étapes pour devenir chauffeur VTC

chauffeur vtc

Etre chauffeur VTC (Voiture de transport avec chauffeur), c’est un métier qui fait de plus en plus de passionnés. Pour le pratiquer, il va falloir suivre les règles. Notons en effet que cette activité est bel et bien encadrée par une loi nommée Thévenoud, promulguée au mois d’octobre 2014. Elle embarque plusieurs mesures à respecter par les diverses plateformes de chauffeur privé comme Uber, MarcelCab et LeCab. Désireux de tenter votre chance ? Voici les démarches qu’il faut suivre pour devenir vtc.

Se former, c’est primordial !

Personne ne peut devenir vtc sans avoir réussi un examen qui dure environ 3 heures et demi. Ce dernier comporte six épreuves concernant notamment les règles du transport, la gestion d’entreprise, la sécurité routière, la relation client ainsi que la compréhension de l’anglais et du français. Lors de cet examen, les candidats doivent effectuer des exercices sous forme de QCM.

Pour trouver les bonnes réponses et ne commettre aucune erreur, suivre une formation vtc est vivement conseillé. Certes, elle n’est pas obligatoire et elle peut être onéreuse. Toutefois, cette formation permet aux candidats de bien préparer l’examen et d’accroître leur taux de succès. Pour information, l’examen vient remplacer la formation obligatoire de 250 heures imposée aux futurs chauffeurs VTC avant le 1er janvier 2016. En réussissant les  épreuves, les candidats ont droit à une carte vtc qui leur permet d’exercer le métier en toute légalité.

Les démarches d’obtention de la carte VTC

Pour décrocher la carte vtc qui vous permet de circuler sur toutes les routes de France en toute quiétude, il faut déposer une demande écrite auprès du préfet du département de votre lieu de résidence. En général, le document est délivré dans un délai de 3 mois si toutes les conditions sont remplies. Il faut, entre autres, réussir à l’examen VTC. Puis, il faut disposer d’un certificat médical indiquant l’aptitude à la pratique du métier, d’un permis B daté de plus de 3 ans et d’une attestation pour avoir suivi une formation sur la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) datée de moins de 2 ans. La préfecture va également vérifier que le candidat n’a pas encore commis des délits.

vtc

La demande de licence

Pour devenir vtc, il faut aussi avoir un statut juridique. Ainsi, après obtention de la carte professionnelle, vous devez fonder une société ou bien demander le statut d’auto-entrepreneur. Le choix entre ces deux structures vous revient. Le statut d’auto-entrepreneur offre de nombreux avantages au début, mais il présente des inconvénients lorsque l’activité prospère. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il vous oblige à respecter un plafond de chiffre d’affaires. La plupart des chauffeurs VTC misent souvent sur la création de SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) de VTC.  Il faut préciser que sans un cadre juridique, un chauffeur ne peut pas obtenir une licence vtc vu qu’il ne sera pas enregistré au registre du commerce.

La demande d’une licence

Après avoir immatriculé votre société auprès du greffe du Tribunal de commerce, vous pouvez demander une licence vtc.  Ce document est délivré par le registre des VTC. Pour l’avoir, il faut faire l’inscription au site du Ministère des Transports en présentant quelques pièces comme une attestation d’assurance de la responsabilité civile professionnelle, un justificatif d’immatriculation de l’entreprise, une copie de la carte grise du véhicule, une copie de la carte vtc ainsi qu’un justificatif de la capacité financière. Notons que la licence est valable pour une durée de 5 ans.

Faciliter les déplacements et gagner du temps avec l’aide d’un chauffeur professionnel

Pour votre confort et gagner du temps, vous pouvez avoir besoin d’un chauffeur qui vous attende dès votre arrivée à la gare ou à l’aéroport. Vous pouvez lui donner votre destination et il se charge du reste. Alfred, le chauffeur cantilien, propose alors ses services à toute personne souhaitant bénéficier des avantages du transport sur-mesure.

Votre chauffeur, quelle que soit la distance

Un chauffeur professionnel peut bel et bien réaliser votre souhait de quitter sans problème la gare ou l’aéroport. Souhaitez-vous rejoindre l’hôtel de votre choix ou votre lieu de travail dans les meilleures conditions ? Vous n’êtes pas obligé de chercher un taxi ou l’arrêt du bus. Il vous suffit de réserver un taxi à distance, que vous soyez à Chantilly, à Senlis ou à Paris. De nombreux autres trajets sont encore possibles au cœur de l’Oise et ses alentours avec Alfred. Pour réserver en toute facilité un taxi pour vos déplacements, vous pouvez vous rendre directement sur le site http://www.chauffeurs-alfred.fr. Quelques clics vous suffiront pour tomber sur un chauffeur qui maîtrise très bien votre trajet et qui est prêt à vous amener là où vous voulez.

Dès votre arrivée à l’aéroport ou à la gare, vous bénéficierez d’une prise en charge personnalisée de votre chauffeur. Celui-ci portera une pancarte, ce qui vous permettra de remarquer facilement le conducteur qui se chargera de tous vos déplacements.

Alfred se met à disposition des professionnels et des entreprises, mais il est aussi le partenaire des particuliers qui souhaitent explorer les sites touristiques de Chantilly et de ses alentours.

 

Taxis ou VTC : à chacun son choix

Les VTC ont fait leur apparition dans le monde du transport depuis déjà quelques années. Ils sont considérés comme un nouveau moyen de transport en vogue. Étant récents, ils se sont distingué des taxis par une qualité de service supérieure, mais ils ont maintenant rattrapé leur retard. VTC ou taxis, ils vous permettent tous les deux de partir d’un point A et de joindre un point B à bord d’une voiture.

Les taxis présentent l’avantage d’être réglementés, ce qui n’est pas vraiment le cas pour les VTC. Pour cette option en vogue, vous devez vous préparer à l’avance pour indiquer un trajet. Avec les VTC, les clients doivent commencer par une réservation car si vous choisissez ce moyen de transport, vous ne serez pas récupéré à la volée.

Par ailleurs, un taxi se démarque par son plot lumineux, ce qui vous permettra de le remarquer facilement à travers les nombreuses voitures, tandis que les VTC sont souvent difficiles à repérer. Mais ils répondent à vos attentes si vous souhaitez voyager partout en toute discrétion…

En ce qui concerne le confort pendant le trajet, les VTC répondent mieux aux attentes des clients les plus exigeants, sachant que certains mettent à leur disposition des friandises, des journaux, de l’eau…

Combien coûte une plaque d’immatriculation en France ?

Le prix d’une plaque d’immatriculation en France dépend avant tout du matériau choisi et du type de plaques (anciennes plaques dites F.N.I ou nouvelles plaques dites S.I.V).

  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en aluminium est de 10€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation F.N.I en plastique est de 12€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en aluminium est de 15€ TTC
  • le prix moyen d’une plaque d’immatriculation S.I.V en plastique est de 20€ TTC

Le prix d’une plaque d’immatriculation en aluminium

Les plaques d’immatriculation en aluminium sont les plus économiques. Leur prix varie principalement selon le type de plaque choisie. En effet, les anciennes plaques d’immatriculation (F.N.I, antérieures à 2009) sont moins chères et coûtent en moyenne 10€ TTC l’unité. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent quant à elles, en moyenne, 15€ TTC.

Le prix d’une plaque d’immatriculation en plastique

Les plaques d’immatriculation en plastique sont beaucoup plus esthétiques que les plaques en métal. Comme pour les plaques en alu, leur prix dépendra du type choisi : ancienne ou nouvelle plaque. En effet, les anciennes plaques F.N.I en plastiques vous coûteront en moyenne 12€ TTC. Les nouvelles plaques d’immatriculation (S.N.I, postérieures à 2009) coûtent, quant à elles et en moyenne, 20€ TTC.

Acheter ses plaques d’immatriculation en ligne ou en magasin ?

Les exemples de prix ci-dessus sont bien entendu susceptibles de varier selon le lieu de votre achat. En effet, les prix pratiqués sur internet seront généralement plus abordables qu’en magasin physique. N’hésitez pas à faire le tour des différents sites internet qui en proposent afin de trouver le prix le plus abordable.

N’oubliez pas non plus que la pose d’une plaque d’immatriculation a un coût (environs 5 à 10€). Mais rien ne vous empêche de monter vos plaques tout seul, notamment si vous êtes bricoleur.

Enfin, notez qu’à partir du 31 décembre 2020, les anciennes plaques d’immatriculation ne seront plus homologuées et ils vous sera nécessaire de les remplacer par des nouvelles plaques minéralogiques type S.I.V.