Immatriculation : les anciennes plaques prendront fin en 2020

Si votre véhicule s’équipe encore d’une ancienne plaque d’immatriculation, il est peut-être temps de la changer. En effet, les autorités qui sont en chargent de l’immatriculation ont décidé qu’elles ne seront plus valides à partir de 2020. Si vous faites partie de ceux qui n’ont pas encore changé les siennes, vous devez donc maintenant penser à vous conformer au nouveau système lancé en 2009. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire les paragraphes qui suivent.

Ce qu’il faut savoir sur le nouveau système d’immatriculation

Le nouveau système d’immatriculation que l’on utilise aujourd’hui est entré en vigueur le 15 avril 2009 pour les voitures neuves et le 15 octobre de la même année pour voitures d’occasion immatriculées dans le cadre de l’ancien système d’immatriculation. Jusqu’ici, les deux se sont toujours superposés, mais cela ne sera plus le cas à partir de 2020. Si l’on se tient aux dires de la Fédération française des Véhicules d’Epoque, le nouveau système d’immatriculation régira à lui seul l’ensemble des véhicules immatriculés circulant en France. Ainsi, dans environ 3 ans, toutes les plaques d’immatriculation prendront la forme suivante : « AA-000-AA ». Et cela est valable tout aussi bien pour les voitures légères que pour les utilitaires, les poids lourds, les motos, etc.

Quelles conséquences pour cette décision ?

Si cette décision sert avant tout à uniformiser le système d’immatriculation pour tous les véhicules, elle ne constitue toutefois pas une bonne nouvelle pour tous les automobilistes. Pour les collectionneurs par exemple, ils seront obligés d’abandonner leurs anciennes plaques. Ce qui pourrait dévaluer leur auto puisqu’il ne sera plus facile de prouver l’ancienneté des voitures de collection. Il en est de même pour la disparition des numéros qui correspondent au modèle de véhicule. À partir de 2020, tout cela disparaîtra et les véhicules devront conserver leur numéro jusqu’à ce qu’on les détruit ou les exporte à l’étranger.

Leave a Reply