3 bonnes raisons d’opter pour un véhicule VTC hybride

Nombreux sont les chauffeurs VTC qui hésitent à acheter un véhicule hybride à cause de son coût élevé. Cependant, c’est un investissement très avantageux. En effet, le fait d’avoir un tel véhicule pourrait améliorer nettement leur business. Découvrez trois bonnes raisons de privilégier cette voiture verte.

Un investissement très rentable

Certes, le véhicule hybride est encore coûteux l’achat. Pourtant, il garantit une bonne rentabilité sur le long terme. En effet, puisque le véhicule est équipé d’un moteur électrique et d’un moteur thermique à essence, il permet une économie de carburant pouvant aller jusqu’à 500 € par mois. En outre, il ne requiert pas une vidange fréquente. Autrement dit, l’entretien est beaucoup plus simple et peu onéreux.

Sachez également que les frais d’immatriculation d’une voiture hybride sont bien plus raisonnables ? Car le nombre de chevaux est faible. De plus, il est possible d’accéder à une offre d’assurance avantageuse. Pour couronner le tout, on peut profiter d’un bonus écologique et de diverses aides émanant des collectivités territoriales lors de son achat, ce qui va alléger les dépenses. Enfin, en optant pour une voiture hybride, on peut réaliser facilement les procédures administratives qui vous permettent d’opérer légalement dans le secteur du VTC.

Améliorer son image et réaliser une démarche écologique

En investissant dans l’achat d’un ou de plusieurs véhicules hybrides, une entreprise VTC réalise un acte écologique. Elle contribue donc à la protection de l’environnement. Mais en même temps, la société optimise son image. Elle devient un professionnel responsable. Ainsi, il est fort probable qu’elle attire des clients qui souhaitent valoriser également leur image. Ils pourront le faire à travers la démarche écocitoyenne adoptée.

En effet, en répondant aux appels d’offre lancés par une grande entreprise, vous avez une forte chance d’obtenir le marché si vous précisez la présence de voitures hybrides dans votre flotte. De plus, en vous choisissant, elles peuvent accéder aux subventions d’Etat. Autrement dit, le fait d’acheter ce genre de véhicules vous permet d’évincer vos concurrents sur différents plans.

Garantir un confort inestimable aux clients

Acheter une voiture hybride, c’est garantir un maximum de confort aux clients. Notons en effet qu’un tel véhicule est plus silencieux qu’un modèle qui fonctionne avec un moteur à essence. Le trajet s’effectue donc en toute sérénité. Vous optimisez donc votre chance de fidéliser la clientèle. Il est même possible de séduire de nouvelles cibles. Sachez que de plus en plus de gens privilégient actuellement les moyens de transport verts.

 

Toutes les étapes pour devenir chauffeur VTC

chauffeur vtc

Etre chauffeur VTC (Voiture de transport avec chauffeur), c’est un métier qui fait de plus en plus de passionnés. Pour le pratiquer, il va falloir suivre les règles. Notons en effet que cette activité est bel et bien encadrée par une loi nommée Thévenoud, promulguée au mois d’octobre 2014. Elle embarque plusieurs mesures à respecter par les diverses plateformes de chauffeur privé comme Uber, MarcelCab et LeCab. Désireux de tenter votre chance ? Voici les démarches qu’il faut suivre pour devenir vtc.

Se former, c’est primordial !

Personne ne peut devenir vtc sans avoir réussi un examen qui dure environ 3 heures et demi. Ce dernier comporte six épreuves concernant notamment les règles du transport, la gestion d’entreprise, la sécurité routière, la relation client ainsi que la compréhension de l’anglais et du français. Lors de cet examen, les candidats doivent effectuer des exercices sous forme de QCM.

Pour trouver les bonnes réponses et ne commettre aucune erreur, suivre une formation vtc est vivement conseillé. Certes, elle n’est pas obligatoire et elle peut être onéreuse. Toutefois, cette formation permet aux candidats de bien préparer l’examen et d’accroître leur taux de succès. Pour information, l’examen vient remplacer la formation obligatoire de 250 heures imposée aux futurs chauffeurs VTC avant le 1er janvier 2016. En réussissant les  épreuves, les candidats ont droit à une carte vtc qui leur permet d’exercer le métier en toute légalité.

Les démarches d’obtention de la carte VTC

Pour décrocher la carte vtc qui vous permet de circuler sur toutes les routes de France en toute quiétude, il faut déposer une demande écrite auprès du préfet du département de votre lieu de résidence. En général, le document est délivré dans un délai de 3 mois si toutes les conditions sont remplies. Il faut, entre autres, réussir à l’examen VTC. Puis, il faut disposer d’un certificat médical indiquant l’aptitude à la pratique du métier, d’un permis B daté de plus de 3 ans et d’une attestation pour avoir suivi une formation sur la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) datée de moins de 2 ans. La préfecture va également vérifier que le candidat n’a pas encore commis des délits.

vtc

La demande de licence

Pour devenir vtc, il faut aussi avoir un statut juridique. Ainsi, après obtention de la carte professionnelle, vous devez fonder une société ou bien demander le statut d’auto-entrepreneur. Le choix entre ces deux structures vous revient. Le statut d’auto-entrepreneur offre de nombreux avantages au début, mais il présente des inconvénients lorsque l’activité prospère. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il vous oblige à respecter un plafond de chiffre d’affaires. La plupart des chauffeurs VTC misent souvent sur la création de SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) de VTC.  Il faut préciser que sans un cadre juridique, un chauffeur ne peut pas obtenir une licence vtc vu qu’il ne sera pas enregistré au registre du commerce.

La demande d’une licence

Après avoir immatriculé votre société auprès du greffe du Tribunal de commerce, vous pouvez demander une licence vtc.  Ce document est délivré par le registre des VTC. Pour l’avoir, il faut faire l’inscription au site du Ministère des Transports en présentant quelques pièces comme une attestation d’assurance de la responsabilité civile professionnelle, un justificatif d’immatriculation de l’entreprise, une copie de la carte grise du véhicule, une copie de la carte vtc ainsi qu’un justificatif de la capacité financière. Notons que la licence est valable pour une durée de 5 ans.

Comment devenir chauffeur VTC ?

Le métier de chauffeur Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) consiste à transporter des passagers contre rémunération dans une voiture haute gamme. Cette profession connait aujourd’hui un développement important mais est cependant soumise à une réglementation bien précise dont il est important de prendre connaissance. En voici quelques caractéristiques !

Les conditions

Un chauffeur VTC doit nécessairement être titulaire du permis de conduire depuis au minimum 3 ans et disposer d’une attestation d’aptitude physique fournise par la préfecture. Il doit également répondre d’un casier judiciaire ne présentant aucune infraction passible de plus de 6 mois d’emprisonnement. Dans le cadre de l’exercice de sa fonction, le chauffeur VTC doit disposer d’un véhicule avec des caractéristiques bien précises ; ce dernier doit contenir au minimum 4 portes, 4 à 9 places, comprenant celle du chauffeur, et une mesure d’au moins 4,5 mètres. La voiture ne doit pas être âgée de plus de 6 ans et doit bénéficier d’un moteur avec une puissance d’au moins 120 CV.

Formation et examen

L’individu répondant à l’ensemble des critères évoqués ci-dessus a la possibilité d’entreprendre une formation continue d’une durée de 7 heures pour devenir chauffeur VTC. Cette formation doit obligatoirement être suivie au moins une fois tous les 5 ans. A l’issu de cette dernière, le candidat devra passer un examen d’une durée de 30 minutes portant sur différents sujets et comportant au total 110 questions sous formes de 6 testes de chacun 20 questions à choix multiples. Cet examen a lieu dans un établissement agréé et nécessite l’obtention d’une moyenne général d’au moins 12/20 pour obtenir l’attestation.

Conseils de préparation à l’examen

Autrefois à un prix de 2000 euros, la formation d’accès au métier de chauffeur VTC est aujourd’hui entièrement gratuite. Il est cependant possible, afin de mieux vous préparer à l’examen et de compléter les connaissances acquises par la formation continue obligatoire, de s’inscrire à des cours dans un centre permettant de mieux appréhender le métier. Les matières qui y seront enseignées sont la sécurité routière, le droit du transport, l’administration d’entreprises, la pratique du français et de l’anglais et la relation avec les clients. A noter pour les petits budgets qu’il existe aussi de nombreux livres spécifiques à la préparation de cet examen qui vous permettront de réviser seul.