Mortalité routière : une baisse de 13,2 % en novembre 2016

Il semblerait que le bilan annuel de la mortalité routière va finalement tourner dans le vert. En effet, une fois encore, le nombre de décédés suite à des accidents routiers a diminué. Ce qui est tout à fait encourageant vu que les statistiques étaient auparavant assez inquiétantes. Toutefois, cela ne signifie pas que le fond du problème est vraiment résolu. Si le taux de mortalité routière est en baisse, cela n’est pas le cas pour les blessés.

Une baisse de 13,2 % pour le taux de mortalité routière

Le taux de mortalité routière a une nouvelle fois baissée au mois de novembre 2016. Si 296 personnes ont péri sur la route à la même période l’année dernière, ce chiffre a chuté à 257 personnes. Une baisse de 13,2 % a donc été enregistrée. Certes, la baisse n’est pas vraiment importante. Cependant, c’est déjà assez pour nous aider à avoir un bilan plus positif. En effet, une baisse constante a été notée depuis le 1er janvier 2016. Au total, il y a avait 3 139 morts sur les routes durant les 11 premiers mois de cette année. Cela correspond à une baisse d’environ 0,5 % en une année et permettra par conséquent d’avoir un bilan dans le vert. Il ne restera plus donc qu’à attendre les résultats pour ce dernier mois de l’année afin d’avoir le cœur net à ce sujet.

Un nouveau radar pour protéger les piétons

Si les chiffres semblent assez encourageants pour les accidents en route, cela ne semble néanmoins pas être le cas pour le cas des piétons. Selon l’Observatoire National Interministériel à la Sécurité Routière (ONISR), le taux de mortalité des piétons a augmenté de 16 % durant l’année 2016. Ce chiffre est alarmant au point que l’État envisage d’utiliser un nouveau radar au niveau des passages cloutés. Le radar en question consiste en l’usage d’un ensemble de caméras permettant de mieux sanctionner tous les conducteurs qui ont tendance à ne pas laisser la priorité aux piétons.

Pour le moment, ce radar est déjà testé dans le sud de la France. Toutefois, un déploiement dans toutes les villes de l’Hexagone devrait être prévu dans les mois à venir, à commencer par le Nord de la France qui devrait en être équipé à partir du mois prochain. Dans les détails, le radar détecte les automobilistes qui ne respectent pas la priorité et le transmet par réseau téléphonique à un agent qui aura la charge de sanctionner le contrevenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *