Apprendre à conduire : ce que vous devez savoir sur l’examen du permis B

Avoir son permis B est une obligation pour tout ce qui souhaite conduire un véhicule au quotidien notamment une voiture avec une PTAC de 3,5 tonnes ou moins. De différentes démarches et formalités précèdent l’obtention d’un permis B à savoir la réussite à l’examen sur les codes de la route et la conduite. Avoir toutes les informations essentielles et collecter de différentes astuces est un moyen clé pour le réussir.

Les formalités pour l’inscription à l’examen pour obtenir un permis B

Il faut savoir qu’il y a une limitation d’âge pour l’obtention d’un permis B. En effet, vous devez avoir 17 ans au minimum à la date de l’inscription. Un mineur de 15 ans peut également participer à un examen en conduite accompagnée. Pour ceux qui sont nés à partir de 1988, une attestation de sécurité routière ou une attestation scolaire de sécurité routière 2 est recommandée. L’inscription peut être prise en charge par l’école de conduite si vous avez suivi un cours pour la préparation, autrement vous pouvez vous inscrire en tant que candidat libre.

De différents dossiers sont requis à l’inscription pour être pris en compte à savoir un justificatif d’identité et de domicile, deux photos d’identité ou une photo numérique pour une inscription en ligne, un certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté ou JDC ou une attestation provisoire en instance de convocation à la JDC si vous n’avez pas encore participé, un justificatif de régularité de séjour ou une preuve de présence depuis au moins 6 mois est requise pour les étrangers.

Comment se déroule l’examen du permis de conduire B

L’évaluation se portera sur la maîtrise du code de la route, la manipulation du véhicule ainsi que ses commandes avec l’aptitude à détecter des anomalies techniques, la capacité de conduite avec sa propre sécurité et celle des usagers et également les notions en premiers secours en cas d’accident. Vous devez d’abord réussir votre examen code auprès d’un centre agréé par l’État.

Une fois que l’épreuve écrite est approuvée, vous pouvez passer l’examen pratique de conduite et vous disposez d’un délai de 5 ans pour le faire après cette validation du code. L’épreuve pratique dure 32 minutes et il faut avoir 20 points au minimum pour être validé. Il ne faut surtout pas commettre d’erreur éliminatoire.

Comment réussir son examen permis B

Comme précisé précédemment, vous pouvez être candidat libre ou candidat d’école pour passer cet examen. Faire partie d’un programme d’auto-école est toujours recommandé pour réussir son examen d’autant plus qu’actuellement il est possible de suivre des cours en ligne comme avec l’auto école en ligne Roule Raoule.

Que ce soit pour suivre des cours en salle ou en ligne à travers le site internet, bénéficier de l’accompagnement d’un moniteur expérimenté est un atout important pour une réussite facile. Vous devez vous exercer régulièrement aussi bien pour un apprentissage facile des codes, mais également pour maîtriser la totalité des critères attendus pour la pratique.

3 bonnes raisons d’opter pour un véhicule VTC hybride

Nombreux sont les chauffeurs VTC qui hésitent à acheter un véhicule hybride à cause de son coût élevé. Cependant, c’est un investissement très avantageux. En effet, le fait d’avoir un tel véhicule pourrait améliorer nettement leur business. Découvrez trois bonnes raisons de privilégier cette voiture verte.

Un investissement très rentable

Certes, le véhicule hybride est encore coûteux l’achat. Pourtant, il garantit une bonne rentabilité sur le long terme. En effet, puisque le véhicule est équipé d’un moteur électrique et d’un moteur thermique à essence, il permet une économie de carburant pouvant aller jusqu’à 500 € par mois. En outre, il ne requiert pas une vidange fréquente. Autrement dit, l’entretien est beaucoup plus simple et peu onéreux.

Sachez également que les frais d’immatriculation d’une voiture hybride sont bien plus raisonnables ? Car le nombre de chevaux est faible. De plus, il est possible d’accéder à une offre d’assurance avantageuse. Pour couronner le tout, on peut profiter d’un bonus écologique et de diverses aides émanant des collectivités territoriales lors de son achat, ce qui va alléger les dépenses. Enfin, en optant pour une voiture hybride, on peut réaliser facilement les procédures administratives qui vous permettent d’opérer légalement dans le secteur du VTC.

Améliorer son image et réaliser une démarche écologique

En investissant dans l’achat d’un ou de plusieurs véhicules hybrides, une entreprise VTC réalise un acte écologique. Elle contribue donc à la protection de l’environnement. Mais en même temps, la société optimise son image. Elle devient un professionnel responsable. Ainsi, il est fort probable qu’elle attire des clients qui souhaitent valoriser également leur image. Ils pourront le faire à travers la démarche écocitoyenne adoptée.

En effet, en répondant aux appels d’offre lancés par une grande entreprise, vous avez une forte chance d’obtenir le marché si vous précisez la présence de voitures hybrides dans votre flotte. De plus, en vous choisissant, elles peuvent accéder aux subventions d’Etat. Autrement dit, le fait d’acheter ce genre de véhicules vous permet d’évincer vos concurrents sur différents plans.

Garantir un confort inestimable aux clients

Acheter une voiture hybride, c’est garantir un maximum de confort aux clients. Notons en effet qu’un tel véhicule est plus silencieux qu’un modèle qui fonctionne avec un moteur à essence. Le trajet s’effectue donc en toute sérénité. Vous optimisez donc votre chance de fidéliser la clientèle. Il est même possible de séduire de nouvelles cibles. Sachez que de plus en plus de gens privilégient actuellement les moyens de transport verts.

 

Ce qu’il faut savoir avant de vendre une voiture

Vendre une voiture peut s’avérer complexe pour certaines personnes. En effet, cette tâche commerciale requiert de nombreuses étapes à suivre qui sont parfois pénibles. Heureusement, dans cet article, vous verrez quelques informations qui vous aideront lorsque vous voudrez mettre votre véhicule sur le marché.

Revaloriser votre voiture dès l’avant-vente

Si vous souhaitez, par exemple, que votre automobile soit vendue au plus offrant, il est conseillé de la revaloriser. Pour ce faire, nettoyez votre voiture dans les moindres détails. Réparez également ses petits défauts mécaniques et esthétiques afin d’avoir plus facilement des clients et de la revendre au meilleur prix.

La cession d’une automobile

Par contre, si vous ne disposez pas d’assez de temps pour réaliser ces opérations de rénovation, le mieux est de céder votre automobile dans son état actuel à des professionnels comme les mandataires, les garagistes ou les concessionnaires.

En effectuant une transaction avec ces différents types d’expert, vous bénéficierez de divers avantages. Si votre véhicule comporte, entre autres, des vices cachés, ces spécialistes ne vous feront pas un procès.

Les documents qu’il faut fournir à l’acheteur avant la vente

Afin de vendre votre voiture dans les normes, il existe quelques documents que vous devez fournir à l’acheteur, dont l’un des plus importants est le certificat d’immatriculation (ou carte grise). Ce papier permettra au futur propriétaire de votre véhicule de circuler pendant un mois au maximum, le temps qu’il puisse avoir son propre certificat d’immatriculation.

Il faut également que vous donniez un certificat de non-gage et une déclaration de cession à l’acquéreur. À noter que ces deux pièces justificatives sont téléchargeables en ligne ou peuvent être obtenues en préfecture à titre gratuit.

Par ailleurs, si votre automobile est âgée de plusieurs années, il est impératif de procurer à votre acheteur le dernier rapport de contrôle technique. Celui-ci doit dater de moins de 6 mois. Toutefois, si vous envisagez de céder votre véhicule à un concessionnaire, un garagiste ou un mandataire comme Auto IES, vous n’aurez pas besoin de faire un contrôle technique, ni la préparation des différents documents cités précédemment. En effet, ce sont ces professionnels qui s’en chargeront à votre place.

Les objets facultatifs à remettre à l’acheteur

Il y a également d’autres documents qui seront utiles au futur propriétaire de votre véhicule. Vous pouvez, par exemple, lui fournir votre carnet et vos factures d’entretien. Ces divers papiers permettront à l’acheteur de connaître l’historique de votre voiture. Il saura alors que votre automobile a été régulièrement entretenue.

Si vous possédez encore le livret d’utilisation de votre voiture, il est conseillé de le remettre à l’acquéreur. En effet, il est possible que certaines commandes de votre véhicule soient inconnues pour l’acheteur.

Celui-ci sera alors content de disposer du mode d’emploi de sa future voiture. Mis à part votre carnet et vos factures d’entretien ainsi que votre livret d’utilisation, vous devez aussi donner à votre client le double de la clef de votre automobile.

Les voitures anciennes : toute l’actualité de 2018

Véritable passion pour les collectionneurs, les voitures anciennes sont régulièrement mises à l’honneur à travers l’organisation d’évènements et de rassemblements mais aussi dans les médias, où elles suscitent un grand engouement.

Le Salon Retromobile

Rendez-vous incontournable des passionnés de voitures anciennes, la 43ème édition du Salon Retromobile s’est tenue en début d’année au Parc des Expositions de Versailles. Au programme cette année, les 120 ans de Renault et les 70 ans de Honda, Citroën 2CV et Porsche. Les plus belles voitures de collection ont été exposées à travers trois halls d’exposition, sur une surface de 69 000m2. Parmi les 600 exposants, les collectionneurs ont pu trouver leur bonheur parmi un choix impressionnant de pièces détachées usinées et décolletées par brochage. De véritables perles rares pour restaurer une voiture ancienne ou de vrais bijoux authentiques à admirer pour les amateurs de belle mécanique. Parmi la large offre, les visiteurs ont pu profiter de pièces détachées des voitures mythiques comme la Traction, la 2cv, la 203 ou encore la Mehari, qui fêtait d’ailleurs ses 50 ans.

La traversée de Paris en Anciennes

La 18ème traversée hivernale de Paris a rassemblé plus de 700 véhicules vintages, de plus de 30 ans d’âge. Un défilé exceptionnel pour tous les amateurs de voitures anciennes ! Cette boucle de 28km à travers la capitale est partie du Château de Vincennes et a proposé un parcours dans les lieux légendaires de Paris. De nombreuses marques françaises et étrangères disparues ont été mises à l’honneur, pour le plus grand bonheur de tous les nostalgiques.

Le premier salon nantais du véhicule de collection

Le 17 et 18 Février 2018 s’est déroulé à Nantes le tout premier salon dédié aux voitures anciennes. Plus de 10 000m2 de surface d’exposition pour proposer aux visiteurs un large panel de vieux véhicules à découvrir mais aussi une vente aux enchères, des expositions thématiques, des nombreux stands de professionnels de la vente et/ou de la réparation de voitures anciennes et des marchands de pièces détachées, de plaques, de miniatures ou encore de revues spécialisées.

L’émission Vintage Mecanic

Sur la chaîne de télévision RMC Découverte, les passionnés d’automobile rétro ont pu se régaler avec la troisième saison de l’émission Vintage Mecanic. François Allain, spécialiste des voitures de collection anime l’émission et restaure avec son équipe de garagistes des voitures de collection afin de leur restituer leurs lettres de noblesse. La fin de chaque émission est marquée par des invités qui ont la chance de conduire la voiture restaurée en direct.

Deux roues – la meilleure façon de faire votre navette

Êtes-vous intéressé à passer à un scooter plus grand ? Fatigué de votre vieux scooter et juste à la recherche de quelque chose de plus récent ? Alors venez chez nous avec votre scooter et laissez-nous le vérifier. Pendant que vous parcourez nos produits et connaitre nos services, nous pouvons demander à un de nos expert en mécanique de vérifier votre scooter, de l’évaluer et de savoir combien nous pouvons vous offrir pour un prix ou échange. De cette façon, vous n’avez pas à vous soucier de vendre ou de racheter votre scooter et vous pouvez obtenir de l’argent rapidement.

Economisez avec le scooter

Que ce soit votre principal mode de transport ou un deuxième véhicule familial, beaucoup ont envisagé d’échanger une voiture contre un cyclomoteur ou un scooter. Mais y a-t-il vraiment une économie importante à faire?

Il y a beaucoup de choses à considérer dans votre décision, mais 9 fois sur 10, un scooter ou un cyclomoteur est le choix judicieux pour économiser de l’argent :

Taxe routière pour scooter, moto

La grande majorité des moteurs des cyclomoteurs et des scooters ont une taille de moteur de 150 cc et, par conséquent, les propriétaires devront payer le taux le plus bas de la taxe de circulation sur leur véhicule.

L’économie de carburant, en comparant la grande majorité des voitures à un cyclomoteur / scooter, il y a d’importantes économies à faire sur le carburant. Un cyclomoteur / scooter offre une plus grande économie de carburant, avec la majorité de ces véhicules offrant 70 miles par gallon de carburant. Alors que la technologie de l’économie de carburant est devenue plus courante dans les nouvelles voitures ces dernières années, les cyclomoteurs et les scooters ont offert une économie de carburant pour une période beaucoup plus longue. Donc, un véhicule à deux roues, neuf ou d’occasion, offrira encore plus de valeur pour vos miles!

Considérant la valeur de rachat d’un scooter, est une étape importante dans votre processus d’achat. Entreprendre des recherches approfondies sur les concessionnaires et les petites annonces en lignes vous permettra d’acquérir les connaissances nécessaires pour vous assurer d’acheter intelligemment et d’économiser de l’argent.

Comment faire pour racheter un bon scooter ??

Effectuer des recherches en ligne et hors ligne

Trouver le bon scooter exige de la patience, mais avec cela vient une certaine latitude pour mener des recherches sur la marque, le modèle ou le scooter qui pourrait répondre à vos besoins. Rechercher des sites d’annonces en ligne pour des marques et des modèles qui conservent de la valeur malgré leur utilisation, identifier le bon moment pour vendre et évaluer le marché dans votre région. Hors ligne, il vaut également la peine de visiter les concessionnaires locaux pour une expertise en face à face et une connaissance du marché de confiance. Essayez avant d’acheter!

Importé ou domestique

La «marque» ou le «type» de scooter que vous achetez peut considérablement modifier les coûts initiaux d’achat, mais aussi les coûts de fonctionnement à l’avenir. Une mise de fonds initiale moins coûteuse peut entraîner des coûts plus élevés pour l’assurance, le carburant, les pièces et l’entretien futur.

Dans le passé, il était préférable d’éviter les scooters importés de pays comme la Chine, car les pièces étaient difficiles à trouver et l’assurance était élevée. Maintenant, avec Internet et une popularité croissante dans les modèles étrangers, les pièces sont disponibles en ligne avec livraison le lendemain et l’assurance est parfois moins que le vélo de remplacement et les pièces sont moins chères aussi.

Acheter une marque établie

En achetant une marque établie, la valeur d’occasion de votre scooter est conservé plis longtemps, surtout par rapport à une marque non domestique. Les acheteurs potentiels sont plus susceptibles d’être attirés par une marque établie, ce qui vous donne plus d’occasion de vendre à l’avenir.

Centre auto: quels sont les contrôles à faire régulièrement ?

Pour rouler le plus longtemps possible avec un véhicule en bon état de circulation, mieux vaut faire régulièrement de petites réparations, plutôt que d’attendre le dernier moment. Vous prendriez à la fois un risque pour la sécurité, mais également un risque financier. Bien souvent il revient moins cher de faire les petites réparations tout de suite ! Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des contrôles à faire régulièrement dans un centre auto, si vous n’y connaissez rien en mécanique. Continuer la lecture de Centre auto: quels sont les contrôles à faire régulièrement ?

Quand faut-il changer l’alternateur ?

Si l’on rencontre des problèmes de démarrage ou des dysfonctionnements dus à certains éléments électriques, comme la batterie, l’alternateur peut être responsable. Pendant une révision Volkswagen ou d’une autre marque de véhicule, un spécialiste peut se rendre compte de signes de fatigue. Au besoin, le remplacement de cet équipement est à envisager. Comment détecter les signes d’un alternateur défectueux ? Quand faut-il le changer ? Continuer la lecture de Quand faut-il changer l’alternateur ?

Comment réussir haut la main son examen de conduite ?

L’examen de conduite est une étape que l’on redoute souvent. Pour vous aider à réviser et à passer ce cap en toute sérénité, nous vous livrons alors quelques conseils pratiques.

Révisez le Code de la route avant l’examen de conduite

Effectivement, il est certain qu’avant votre examen, vous êtes à peu près sûr de maîtriser le Code de la route. Cependant, nous vous conseillons de revoir une dernière fois vos notes. Pour ne pas déballer plusieurs fiches, il est préférable d’opter pour une méthode plus simple et plus légère comme l’utilisation de fichiers numériques sur votre Smartphone ou l’utilisation du Pass Rousseau sur Preparation-code.fr.

En général, il vaut mieux consolider ce que vous savez déjà que de vous tromper une fois sur la route. Si vous ne souhaitez pas réviser avant le jour J, pensez à vous entraîner avec vos amis grâce à des questions-réponses.

Restez zen avant et pendant l’examen

Avant tout, il ne faut pas oublier que de cet examen ne dépend pas votre vie. Il faut donc dédramatiser, au pire vous pourrez toujours repasser l’examen après quelques semaines. Dans le cas où vous ressentez que vous êtes très angoissé, respirez un bon coup et essayez de vous calmer. Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser l’homéopathie ou du magnésium quelques jours avant votre examen. Toutefois, il est conseillé de consulter au préalable l’avis de votre médecin si vous voulez opter pour ces options.

Il y a aussi la méditation ou le yoga qui sont de meilleures alternatives au stress que les médicaments. Sachez que faire du sport ou écouter de la musique permet également de libérer vos angoisses et de vous détendre. Et surtout, n’oubliez pas que les calmants sont à éviter à tout prix. Il est même interdit d’en consommer lorsqu’on conduit.

Prenez des heures de conduite en plus des cours

Avant votre examen, demandez à votre moniteur de vous accorder quelques heures de conduite en plus. De cette manière, il pourra vous donner quelques conseils pratiques concernant le parcours à faire durant l’examen. C’est également le moment opportun pour lui poser toutes les questions qui vous chiffonnent encore. Et n’oubliez pas de lui demander comment se passe l’examen.

Cependant, il est inutile aussi de vous fatiguer à prendre plusieurs heures de cours avant l’examen. Cela ne fera qu’augmenter votre stress et sachez que vous n’obtiendrez pas de grands progrès en vous forçant.

Repérez les pièges sur le circuit d’examen

Il est certain que votre examen de conduite commencera en sortant du centre d’examen. Il est donc conseillé de repérer tous les pièges et les panneaux qui se situent sur le chemin. De préférence, si vous pouvez vous faire conduire par un proche sur les circuits, vous pourrez de cette façon visualiser parfaitement tous les éléments que vous pourrez négliger à cause du stress.

Bien entendu, il se peut que votre moniteur vous fasse aussi circuler dans cette zone pendant les heures de conduite, car il connaît déjà les circuits qui sont souvent utilisés. Cependant, si vous connaissez par cœur la zone d’examen, faites attention à ne pas plonger dans une conduite automatique, car l’examinateur pourrait changer de chemin à tout moment.

Faites beaucoup de pratique

Lorsqu’on va passer un examen, il n’y a rien de tel que de s’entraîner au maximum. De cette manière, vous pourrez acquérir de bons réflexes et être à votre aise en conduisant. Il est préférable de donner votre maximum deux semaines avant votre examen. En effet, ce n’est pas en allant en cours une fois par semaine que vous arriveriez à maîtriser la conduite.

Il ne faut pas paniquer dans la salle d’attente

Effectivement, il peut arriver qu’on vous fasse attendre plusieurs minutes avant votre tour. En attendant, expulsez toutes les ondes négatives et déstressez-vous au maximum. Il ne faut pas que vos jambes vous lâchent en montant dans la voiture. Pendant que vous attendez votre tour, évitez de scruter tous les visages qui seront déçus. Oubliez-les et évitez de vous dire que vous ne serez pas capable de passer cette étape.

Ne faites pas abstraction des consignes de l’examinateur

Faites-vous à l’idée que c’est cet inconnu qui devra vous délivrer votre permis. Ne faites pas abstraction des consignes qu’il vous dit et évitez de le contredire. Si vous faites une erreur, ne protestez pas. En effet, il peut arriver que vous n’ayez pas la même vision des choses que lui. Dans ce cas précis, dîtes-vous qu’il a toujours raison et que ce mauvais moment ne fait que passer.

N’ayez pas peur de votre examinateur, ce n’est pas un monstre à deux têtes. Comme tous les examinateurs, il a un jour été moniteur. Son but n’est pas de vous faire rater votre examen. Il est seulement là pour constater et examiner vos capacités à conduire. Et si vous le croisez quelque part, ne soyez pas antipathique, faites-lui un « petit bonjour ». Vous pouvez même essayer de sympathiser un peu, mais pas trop, car ce n’est pas non plus votre ami.

Prenez vos repères dans la voiture

C’est le jour J, vous vous installez tranquillement dans la voiture. N’oubliez pas les réflexes que vous avez acquis durant les cours. Prenez le soin de faire toutes les vérifications de sécurité. Évitez de démarrer directement en trombe. Comme durant les cours, veillez à bien régler votre siège et regardez si vous êtes bien à bonne hauteur des pédales.

Observez attentivement si votre vue est bien dégagée. N’oubliez pas de régler vos rétroviseurs. Enfin, avant de démarrer, vérifiez que toutes les ceintures de sécurité sont bien attachées pour votre sécurité et celle de vos passagers.

Soyez attentif lorsque vous conduisez

Lorsque vous conduisez, dîtes-vous que vous êtes un conducteur avisé. N’importe quel danger peut survenir à tout moment. Pour garder toutes vos capacités pendant l’examen, reposez-vous bien la veille. Il est même préférable d’essayer de dormir un peu plus tôt que d’habitude.

Pendant l’examen, écoutez bien les consignes de l’inspecteur. De préférence, ralentissez un peu avant chaque virage. Et sur le chemin du retour, restez toujours vigilant. Ne vous dites pas que c’est fini, car ce n’est pas le cas. L’examen ne se termine qu’à l’arrêt total de la voiture.

Surveillez votre vitesse

Il n’est jamais recommandé de conduire trop prudemment et lentement. C’est également pareil si vous conduisez trop vite. Sachez qu’il en va de votre sécurité et de la sécurité des autres conducteurs.

N’oubliez pas de conduire comme d’habitude

Une fois à l’examen, ne modifiez surtout pas votre façon de conduire. Si avant votre examen, vous avez appris à faire de nouvelles manœuvres, évitez de les faire pendant l’examen. Ce n’est pas le moment propice pour tester de nouvelles techniques. Et sachez qu’il y a toujours une raison si vous ne les avez pas apprises durant les cours de conduite.

Vis, boulons et écrous antivol, la solution pour fixer des accessoires sans se les faire voler ?

Les techniques de vol évoluent, repoussant sans cesse les limites de la protection. Force est de constater qu’aujourd’hui, tout se vole et tout est matière à convoitise.

Une triste réalité

On constate par exemple une recrudescence des vols de roues automobile. Les voleurs ne s’attaquent pas seulement aux voitures de luxe. Aujourd’hui, les simples citadines font aussi les frais de ces techniciens du vol. Il n’est pas rare de croiser un véhicule sur cales, immobile, au grand dam de son propriétaire qui n’est pas forcément très fortuné. Roues, pneus, jantes, comment se protéger ?

Boulons

L’idée n’est pas d’empêcher un voleur de commettre son forfait, car un technicien du vol connait toutes les astuces, ou presque. Il s’agit seulement de retarder l’opération en compliquant le processus. Si le voleur passe plus de temps que prévu sur l’antivol, cela aura comme effet de le dissuader de poursuivre. On trouve maintenant 2 types d’antivols de roues : ceux à empreinte externe et ceux à empreinte interne.

Antivols à empreinte externe

Les moins chers mais aussi les moins efficaces. Le principe de l’empreinte externe permet assez aisément au voleur de trouver un outil standard pour desserrer le boulon pour permettre de le desserrer.

Antivols à empreinte interne

Avec leur partie externe ronde et lisse, les antivols à empreinte interne sont les plus efficaces. Presque impossible de les démonter sans avoir l’outil spécifique détenu uniquement par le propriétaire du véhicule.

Les prix

Il faut compter 45/50€ pour 4 antivols de roues efficaces. A savoir aussi que certains antivols possèdent des dimensions adaptées aux différents modèles de voitures.

Les antivols vélo

Pour la roue : le kit antivol vélo se compose d’un tirant pour roue arrière ou avant, ou les deux, (écrou à empreinte spéciale avec enveloppe rotative) et d’une clé spécialement adaptée : https://www.vis-antivandale.com/solutions/kits-antivol-velos/antivol-roues-de-velo/. Idéal pour remplacer un axe creux avec blocage rapide, pour VTT, vélo de route, vélo fitness, vélo haut de gamme. Pour la selle, il existe l’antivol pour chariot de selle composé d’une vis anti-vandale et d’une clé. Comptez de 25 à 35 €.

La qualité

Pour bien se protéger, il est conseillé d’utiliser les services d’une marque qui a fait ses preuves dans la lutte contre le vol et la dégradation de biens publics et privés. Evidemment, c’est un peu plus cher que le matériel de contrefaçon, mais c’est plus efficace.

Rachat voiture en panne : la casse n’est pas une fatalité !

doutes quant à la possibilité de la réparer et finissent souvent par abandonner par crainte du coût que cette opération peut nécessiter. Le temps passe et la voiture finit par se délabrer et tomber en ruines pour devenir en fin de compte une simple épave qui ne sert plus à rien. Au lieu de laisser rouiller votre véhicule en panne ou hors service, vous pouvez lui éviter ce sort et en tirer un prix correct ! En effet il existe une solution pratique à tous points de vue : le rachat par un professionnel spécialisé dans l’exportation de véhicules en panne ou accidentées. Continuer la lecture de Rachat voiture en panne : la casse n’est pas une fatalité !